Effeuille mes rêves

110 ans

Je me suis amputée de beaucoup d’euros (bon pas des milliers, non plus, mais faut que je fasse gaffe maintenant) pour les Fleurs de Bach n°85 - anti-angoisse.

J’avais déjà essayé auparavant mais sans succès véritable.
Faut dire que c’était avant ma dépression. Et puis j’ai appris hier qu’il fallait en fait en prendre tous les jours pendant trois mois minimum. Moi je l’avais fait deux fois, j’avais dit "oh bah zut, ça marche paaaaaas" et j’avais cherché autre chose. De plus fort. Et Monsieur Lexomil est entré dans ma vie.

Cette fois, je vais vraiment le faire comme il faut.

Parce que j’en peux plus ; aller aux cours difficiles dans ces conditions, à chaque fois… ça me tue.

Surtout que les cours difficiles, ce sont ceux qui sont censés le plus me plaire. Ce sont les TD quoi.
J’aime beaucoup les rebosser chez moi, à la maison, au calme, mais en cours je douille sévère.

J’espère vraiment que les Fleurs de Bach vont m’aider cette fois.

Je suis FATIGUÉE d’essayer des trucs qui ne fonctionnent jamais. Vraiment fatiguée. J’ai l’impression d’avoir 110 ans...
Que ce soit au niveau mental, spirituel, ou physique. Je suis au bout du rouleau. J’ai le moral, encore, pas de souci de ce côté-là, mais c’est pas une vie que je mène, en réalité, c’est juste un combat.

Et celui qui me dit que la vie est un combat je le bouffe.

Dans la vie, il faut se battre, je suis d’accord, mais ça ne veut pas dire que la vie est un champ de bataille.

En même temps… qu’est-ce que j’y connais, moi, à la vie ?

RIEN DU TOUT.

Je ne sais pas ce que c’est, vivre.

Bon. J’me prends encore la tête sur des trucs que je ne maîtrise pas, de toute façon. En attendant, je vais prendre un Lexomil. 8h de cours difficiles. Je meurs pas d’angoisse non plus, j’ai connu pire, mais y’a un fond qui est quand même là et je ne veux même plus apprendre à tolérer ça. Je veux juste que ça s’en aille.

Oh mon Dieu, oui, il me faut vite un Lexomil. Je sens que ça monte.