Effeuille mes rêves

La tragique histoire de ma vie

Je-n’arrive-pas-à-faire-de-scoubidous.

Ils vont me rendre dingue, ces petits fils de plastoc machiavéliques qui ont décidé que NAN Aloha elle fera pas de scoubidous comme ça elle continuera à croire qu’elle est bien nuuuuuulle !
Non mais sérieux, j’envisage de demander à un bac + 8 de m’expliquer le truc là. Pourtant je suis pas folle, j’ai vu des gamins en faire ! C’était un jeu en primaire !

Sauf que j’ai jamais appris.
Et que maintenant héhéhé maintenant que j’essaie d’apprendre en autodidacte beeeeeeeeeen ça ne vient pas, dirons-nous !

Allez, je file chez l’ostéo. *Jette un dernier regard noir de la mort qui tue à son cadavre de scoubidou*. Mais je l’aurai un jour, je l’aurai !

Oh punaise, j’espère que oui en tout cas ! ! Sinon je suis bonne pour…

...

Oserai-je le dire ?

Demander à un enfant de m’apprendre à en faire un…

*Soupir*

Oh, remarque, d’un côté ça pourrait être drôle. Les enfants ont ce petit truc de fantaisie qu’ont perdu les adultes - même ceux qui disent être restés de grands enfants.
Bon ! Y m’faut un prof. Un enfant, j’veux dire.

(Mais hors de question que je le ponde, cet enfant, hein ! Soyons très clairs. Je parle d’un enfant dans mon entourage.)