Effeuille mes rêves

Petite panne

Je n’ai fait que même pas une demi-heure entière de piscine et je suis complètement lessivée…

Y’avait trop de monde en fait. Ça m’a gavée.
Vivement la plage et ses recoins secrets anti-touristes !

J’étais pas toute seule, y’avait ma grand-mère avec moi. Elle m’a parlé de trucs de pensées positives, des trucs que j’ai déjà entendu des dizaines de fois et desquels j’ai moi aussi souvent parlé, mais ça m’a plus découragée qu’autre chose.
Je suis la contradiction incarnée. Quand ça sort de moi, ces choses-là, j’ai la patate et je peux faire bouger des montagnes. Quand c’est quelqu’un d’autre qui me dit exactement pareil - n’importe qui, hein ! - bah je deviens toute molle et sans envie.

On a donc nagé pendant vingt-cinq minutes puis on s’est fait un bon restau. Les pensées négatives ne me quittaient pas, malgré toutes mes tentatives pour les combattre.
Tout ceci sera plus complexe que ce que j’ai imaginé ce matin.

Mais pour l’instant tout va bien !
Je me suis douchée, je vais faire une petite sieste, puis essayer de faire mon exo de guitare avant d’aller au cours de chant. Ça va aller, ça va bien se passer…

EDIT : Pas de sieste, finalement. Pas le temps : guitare, maestro !