Effeuille mes rêves

Frío, yoyo et surpriiise !

6h40 :

Ouh, ce que j’ai froid !

C’est con d’ouvrir un nouvel écrit rien que pour ça, mais en fait c’est juste un prétexte pour avoir l’ordi près de moi et me réchauffer.
Allez, petite machine, chauffe !!!
Rha, mais qu’est-ce qui m’a pris de couper le chauffage hier soir ? ! Et en plus, j’ai dormi sans ma polaire ! Brrr, je m’étonne de ne pas avoir de stalagtites sur le nez.

Et maintenant, il faut sortir du lit…

Hum, changement de sujet. Sinon, aujourd’hui, j’ai une grosse - très grosse - journée qui m’attend.
Je ne crains rien de particulier si ce n’est de ne pas avoir suffisemment d’énergie pour travailler mon examen qui approche à grands pas (4 jours et 2 heures et 20 minutes). Je suis folle de ne pas avoir plus cravaché auparavant ! ! Oh bon sang, j’espère que je vais arriver à rattraper mon retard… Je ne suis pas du genre à me motiver à bosser toute la nuit pour ça, c’est pas que je veux pas c’est que ça m’est physiologiquement impossible. Je ne réunis pas assez de motivation.
C’est bête, mais faut faire avec.

En plus, j’ai jeté un coup d’oeil aux annales, et il a pas l’air infaisable ce truc. Ceux qui travaillent bien y arrivent.

Rha, mais pourquoi je n’ai pas buché plus ???!! !

Bon, on se calme, c’est pas ça qui va me faire avancer.
À la place : petite séance de positivité en intraveineuse, ça commence à me faire du bien.

Il n’existe PAS de malédiction "j’écris un truc donc je n’arrive pas à le faire ensuite". Ce que j’écris, je le vis et donc je le fais.
Jareth est un type comme les autres et n’a pas la moindre emprise sur mes pensées.
Je suis une très bonne étudiante et je vais cartonner à cet examen.
Cette journée va être douce et agréable.

Allez, hauts les coeurs et youpi !

EDIT : Gurff !
J’viens de me rappeler que je suis censée sauter sous le douche, là maintenant tout de suite.
Wwwwwwwwwwrrrrrrrrrrrroooooooouuuuuuuuuuuaaaaaaaaaaaaaaawwwwwwwwwwnnnnnnnnmmmmmmmmm... !!!
Bon ok j’vais le faire ! MAIS je croise les doigts pour recevoir, en échange, une BONNE NOUVELLE dans la journée ! ! Hein, la vie me doit bien ça ! C’est équitable, c’est juste, ça va marcher. Ce que j’écris est réel, mes mots ont un impact (Jareth est fou amoureux de moi et s’en rend compte actuellement, il va quitter sa copine et tout faire pour qu’on soit ensemble).
Je vais recevoir une bonne surprise aujourd’hui ! *Sourire épanoui*.

18h35 :

J’ai eu mes surprises !! !

Oui, oui, oui : mes surprises. Deux supers chouettes qui m’ont toutes les deux épatée !

Bon, la Aloha râleuse a envie de dire que puisque ça ça a marché, pourquoi le plus important ne fonctionne pas ??!!
Mais la Aloha jsuistropconteeente lui donne un coup de popotin, se craque les doigts et s’installe au clavier !

Alors, d’abord, j’ai eu les résultats de l’interro surprise d’avant les vacs.
Et j’ai eu 14 !!
Je le bosse plutôt bien, ce cours (notamment parce que je suis terrorisée à l’idée que la prof m’interroge, mais je l’aime bien aussi), et sur le coup j’avais été dégoûtée parce que j’avais eu l’impression de m’être toute embrouillée et d’avoir raté… ben non !
La note ne comptera que pour 10% de la note, mais ça fait beaucoup de bien au moral, ha !
Et puis, Othélie elle a pas eu la moyenne… Je dis pas ça pour me moquer d’elle, mais j’ai maintenant la PREUVE que je ne suis nullement inférieure à elle ! Différente, oui, mais elle a aucune raison de me traiter comme elle le fait, point.
Mais ça n’a plus d’importance ce qu’elle pense de moi, allez !

Et après, c’est le MIEUX !

Je suis trop contente ! C’est idiot, ok, mais… haha, le yoyo qui était assez bas ce matin (quand une espèce de force surhumaine m’a forcée à baisser la tête et à ne plus penser à rien quand Jareth est passé près de moi) est remonté, au moins !
Donc c’était la pause et pratiquemment tout le monde était sorti, sauf moi et deux de mes copines, plus Jareth, plus deux ou trois autres personnes éparpillées dans la salle (meuh on s’en fout !). Jareth était assis derrière moi, à la place de sa copine qui était sortie.
Et je lui ai ENFIN dit ce que je brûlais d’envie de lui dire depuis le début des vacances ! Pas que je pense à lui tout le temps et que c’est plus viable, hein. Je lui ai demandé si c’était vrai qu’il avait eu un accident, et s’il allait bien.
Il m’a très gentiment répondu, avec cette douceur sous-jacente, presque cachée comme un trésor, que j’adore chez lui.
Bon, j’ai pas tout compris à sa réponse pour être honnête. Je tremblais trop. Je me concentrais pour que ça soit pas trop flagrant… mais j’ai pigé qu’il en avait bavé quand même, le pauvre !
Et maintenant, il a l’air bien remis.

Je lui ai parlé.
Pour de bon.
Et il est vivant et va le rester ! !

Je devrais pas m’emballer comme ça, je le sais. Il est encore avec elle et il a aucune raison de la quitter… Mais moi, j’ai eu l’impression que ça m’a débloquée.
J’ai eu ma dose pour quelques jours. J’aimerais bien que ça me permette de décrocher… ou bien que ça fasse cling dans sa tête et qu’il comprenne qu’on est fait pour être ensemble, comme dans les films !

Oh, mais cette voix… cette douceur... !

Je continue à pailletter les choses, je sais bien, mais je l’ai jamais entendu parler comme ça avec d’autres filles… sous-entendu "même pas avec Elle !". Mais ça veut rien dire...
Bon, j’arrête, parce que je vais me faire du mal, sinon !