Effeuille mes rêves

Ingrate

J’ai conscience en écrivant ces mots que je suis d’une totale ingratitude, et je m’en excuse auprès de qui peut percevoir mes intentions.

Je suis inquiète pour mes colombes.

C’est que je suis fatiguée, le souci. Tout le temps fatiguée, exténuée, harassée. Ce sont les cachets qui doivent faire ça, l’ajustement du traitement. Il n’empêche que je pense à elles et que plus je réfléchis, plus je me dis que je n’aurais pas longtemps la force de les garder auprès de moi.

Je sais pourtant que j’ai supplié le ciel pendant des mois de m’offrir quelque chose de nouveau dans ma vie, quelque chose qui me ferait oublier Jareth et ma maladie, et que ce cadeau du ciel, ça a été elles.
Mais je crois que bientôt, je n’arriverai plus à m’occuper d’elles. J’ai déjà tant de mal à prendre soin de moi…

Elles ont pas l’air malheureuses, au contraire. Donc je me dis que je fais du pas trop mauvais boulot. Mais plus les jours passent et plus je me sens lasse, si lasse de tout...
Devrais-je les revendre à quelqu’un qui saura les aimer encore plus et les élever dignement ?

Je suis confuse, encore et toujours. Ingrate, confuse, et fatiguée. Je ne me reconnais plus.