Effeuille mes rêves

← Retour au journal

décembre 2012

Le mollusque

J'me tâte à sécher demain matin. Je n'ai pas de raison particulière et je ne suis pas fière de ça. Mais j'ai déjà les cours, après tout. Ils sont pas simples donc j'ai quand même la bienséance d'éprouver un peu de culpabilité. C'est mon blues du soir-hebdomadaire-d'avant-la-reprise-de-la-semaine qui parle, je le sais. Et puis décembre c'est la période difficile pour tout le monde. Je m'en sors bien encore cette année je trouve. Mais je me sens... en deuil. Je repense souvent à ce qui s'est passé l'année dernière et je me dis "à quoi bon avoir vécu tout ça ?". Ce (...)

Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn !

J'ai planté le blé de la Sainte-Barb' ! Première fois que je le fais de ma propre initiative. Je suis conteeente. Forcément j'ai fait un voeu hein. Je m'en veux un peu. J'ai été un peu abrupte par sms avec Cathel. Je m'excuserai tout à l'heure. Mais pourquoi je n'y suis pas allée ce matin ? En ouvrant les yeux je me suis mise à penser à ça. Y'a une raison cachée, ce n'est pas un simple caprice. Je ressemble à une bête. Je me replie sur moi-même quand je suis blessée. "Blessée" là est relatif, hein, je vais bien ; le truc, c'est... Ce sont. Mes épaules. En fait je ne (...)

Risèd

Je rêve encore de voir ma vie s'envoler. Je rêve je rêve je rêve. Je ne sais faire que ça. Mais cela n'a rien d'exceptionnel, tout le monde sait le faire. Disons qu'au lieu d'avoir un vrai talent, je possède les bases de l'humanité. Mais ça s'arrête là. M'élever. Ne plus rester coincée psychiquement à terre comme je le suis. Je précise "psychiquement" parce que oui j'ai de la chance d'être en bonne santé, de vivre au-dessus du seuil de pauvreté, et d'avoir des parents merveilleux mais dans ma tête y'a rien à faire : ça coince. Je te regarde et je me dis que ça n'est (...)

Devenir folle

Vraiment pas le moral ce soir. Je suis désolée. Je vous jure que j'essaie d'aller bien mais je n'arrive pas à aller à l'encontre de mes sentiments. Je n'arrive pas à les contrôler. Je n'aurai jamais rien d'une héroïne. Ne serai jamais une gentille, et donc jamais heureuse. Ça fait très manichéen comme phrase, très stupide, très gamin, très tout ce qu'on veut de péjoratif, mais c'est dans ma tête et je ne peux l'en chasser. Je suis complètement perdue. Une fois encore mes études sont remises en cause. Tout comme le sujet duquel je n'ai pas le droit de parler mais auquel je (...)

Stupida

Je-suis-la-fille-la-plus-stupide-de-la-planète... !!! Mon... Bon, déjà, je tiens à dire que je l'ai bien mérité. Voilà. Je le sais et je n'écris pas pour attirer la sympathie ou la pitié ou la pluie de bonbecs magiques. Brisons la glace, hein, ce que j'ai fait était totalement débile (même si je ne regrette pas parce que sur le coup ça m'a énormément soulagée) et inutile et... STUPIDE, et tout ce que vous voudrez. Cependant, je ne suis pas stupide au point de ne pas avoir conscience que c'était stupide. Je pèse mes mots. Sérieusement. Seulement voilà : mon frère a vu (...)

Huit jours après lundi

Même si je stresse pour mon examen de lundi, je vais mieux. Beaucoup mieux même. Pas une de ces explosions de joie qui signaient autrefois un arrêt momentané de la déprime que je connaissais quand je frôlais la bipolarité qui revenait à la charge plus tard, mais il s'agit indubitablement de mieux quand même. J'ai retrouvé mes graines. Les graines que j'ai planté dans ma vie pour en faire un beau champ coloré et plein de vie. Mercredi soir, je ne les voyais plus, j'étais complètement coupée de toute sensation agréable, et c'est ce qui m'a poussée à bout. Grosse angoisse (...)

Coïncidence zarbi

Il s'est passé un truc il y a quelques jours... J'm'étais promis de pas en parler parce que je pensais qu'il valait mieux être discrète. Que la loi du "tu-en-parles-donc-fatalement-c'est-tout-le-contraire-qui-va-se-produire" ne m'atteindrait pas ainsi. Mais bon. Après tout... qu'est-ce qui pourrait bien arriver ou ne pas arriver ? Pendant la semaine, il s'est passé un truc bizarre un soir. J'avais pris ma douche et je mangeais quand on a toqué à ma porte. Je me lève, aussi gracieuse qu'un pet de gras de poulet obèse, et je vais ouvrir en mâchant mon croûton de soupe et sans (...)

Tarée psychopathe

J'ai été au ciné avec mon frère et je me suis régalée. Mais ensuite on s'est disputé pour une broutille. Et même si depuis on s'est réconciliés, ma tête pense et les idées tournent tournent et se retournent à l'intérieur. Une spirale toute noire. Un tourbillon infernal. Je sais que ces bêtises vont bientôt passer. Que je vais bosser un peu, puis lire, et dormir et que demain matin tout ça sera parti. Je ne déprime pas parce que je sais ce à quoi je suis confrontée cette fois. Mais cette obsession qui s'est emparée de moi ce soir... "Piège. Piège. Piège. Piège. (...)

Un moine prend les armes

Le chien de ma voisine, il est abominable. Je saurais pas dire de quelle race il est. C'est un tout petit machin qui aboit couine tout le temps, dès qu'il voit quelqu'un approcher. Ses ridicules petits piaillements hystériques me rendent dingue. Il est sous ma fenêtre là et la grande question du jour c'est : je lui balance une bombe à eau ou pas ? J'aime les animaux mais j'avoue avoir un problème avec les chiens. À cause de leur langue. Il faudrait que la confrérie des chiens en discute, vraiment, c'est urgent. Y'a trois trucs au monde qui me dégoûtent vraiment : Les langues (...)

Blog

On désire toujours ce qui nous manque. Ou bien on est toujours en manque de ce que l'on désire, je ne sais pas. J'ai soif de la vie. Une soif profonde, abyssale, allumeuse mais intouchable. Elle est là, tout le temps. Dans mes yeux, elle se projette sur ce que je regarde, dans mes oreilles elle se niche au creux des sons qui se logent dans mes pavillons, elle se glisse dans les goûts des aliments dont je me nourris voire m'empiffre quand j'ai quelque chose de trop fort à compenser, elle réveille de vieux souvenirs grâce aux odeurs véhiculées jusqu'à mon nez. Mais c'est dans mes (...)

Colère noire

Je suis folle de rage. Je trouve que Facebook est un super site. Vraiment. Le truc du réseau social, c'est une idée géniale, ça offre plein de nouvelles possibilités et y'a même deux ou trois avantages qui m'intéressent. Comme pouvoir retrouver des amis d'enfance par exemple. Oui mais voilà pour des raisons personnelles, j'ai décidé que je ne m'y inscrirai pas. Jamais. Je ne veux pas. J'expliquerai peut-être pourquoi plus tard, mais tout ce qu'il y a à savoir c'est que j'ai des arguments - pas forcément bons ou mauvais, cependant j'en ai et j'y tiens. Je ne dis pas que ce choix (...)

Malotrue

J'vais me comporter comme une véritable sauvage demain - pire que ça : comme une malotrue. Première fois de ma vie que je ferai ça consciemment. J'en suis pas fière, croyez-moi ça va me faire tout drôle. Mes instinct primaires prennent le dessus, pour une fois je ne contrôle pas tout. Enfin, "pour une fois"... Pour une fois ils lacèrent le masque que je m'épuise à porter en public disons. J'avais pas envie de sortir pour fêter le premier de l'an à la base. Elle est chiante la Aloha hein ? Je sais, et j'suis désolée de ça. Mais c'est comme ça : j'voulais avoir l'appart' pour (...)

Séquence émotion

J'viens de voir le nom de mon journal dans la rubrique "Découvrir un journal".. O.O J'me suis étranglée avec mon thé. Ça fait tout drôle, vraiment. Déjà, j'voudrais remercier la personne qui a écrit cette description ! C'est adorable !! Bon j'avoue que j'ai eu peur quand j'ai lu les deux premières phrases mais la suite est toute mimi et fait plaisir alors merci !! *Sourires et paillettes qui pleuvent sur un monde arc-en-ciel de gratitude*. J'me souviens de l'époque où j'ai découvert ce site. Quand j'lisais les journaux de tous ces anonymes qui avaient l'air à mes yeux de (...)