Effeuille mes rêves

← Retour au journal

février 2013

La vacuité et la nature (et les exams, bien sûr)

Je m'étais dit que je ne reviendrais sur JI que pour pondre quelque chose d'intéressant. Un écrit structuré racontant des choses un peu plus subtiles que les petits babillages sans aucune portée que je gribouille d'habitude. Mais... ça me manquait trop. Il s'est passé des trucs pendant ce court laps de temps mais rien d'extraordinaire. J'ai beaucoup réfléchi. Comme d'hab'. Ma tête va exploser. J'ai tenté une cure de désintox'. C'est ma prof de chant qui m'a dit que ça faisait des miracles. Un citron pressé + un soupçon de piment de Cayenne + une cuillère de sirop d'érable (...)

Euh, ben... exam

Bon bah en fait je vais faire exactement ce que je voulais éviter en boycottant mon clavier, héhé. Les deux gros exams dont j'ai parlé... J'avais bossé les deux. Donc j'avais du mal avec les deux, en même temps donc, avec une seule semaine pour le faire pleinement (même si je m'y étais prise bien avant mais sans avoir l'impression que ça m'ait aidée). J'étais tellement épuisée physiquement et moralement que je suis passée à côté des deux. Et aujourd'hui j'apprends que le second a été annulé. Tout ce travail et ces sacrifices envolés en fumée. Soit reporté à (...)

Impatiente

J'avais envie de me confier aujourd'hui. Alors j'ai parlé à Vaea. Je lui ai parlé un peu des cartes. Je lui ai dit ce que je ressentais. Que ma vie avait déjà changé et que j'en étais ravie mais que ça n'était pas encore ce qu'on appelle le bonheur, mais qu'il ne me manque plus grand-chose pour l'atteindre. Pour que les choses soient telles que ce à quoi j'aspire du plus profond de moi, qu'elles soient "bien" enfin. Je l'ai mieux expliqué sur le coup. Que pour l'instant on ne pouvait pas dire que j'étais pleinement heureuse mais que je me sentais bien et que c'était déjà pas (...)