Effeuille mes rêves

← Retour au journal

juin 2013

Radotage

J'ai émergé la tête dans le coton ce matin. 4h puis 6h. Et étant donné qu'on est un jour d'examen, devinez quel genre de rêve j'ai fait ? *Chiaaaaaaant !* Bonne réponse ! Bon, encore, ça allait... C'était juste un rêve... Moite. Une sensation comme quand on a transpiré un peu et qu'on se sent crasseux mais bon une bonne douche et ça passe hein. Je pense que je vais m'isoler des gens, cette semaine. Je ne suis pas à cran, mais je commence à fatiguer, et je n'ai pas envie d'épuiser mes réserves d'énergie à supporter les couics et les couacs de chacun. Je les aime bien (...)

Le post des lamentations

J'suis dèèèèèèèèèg ! J'le connaissais super bien, mon oral. Je maîtrisais la matière, du moins j'avais tout passé en revue, et tout, et c'était pas hyper compliqué. Mais plus le temps passait, plus tout s'évaporait dans ma tête, c'était horrible. J'le sentais que j'allais faire n'importe quoi. J'ai oublié des trucs de base. J'ai confondu des trucs encore plus simples ! Ça m'énerve !! Et bien sûr, tout est revenu après, hein, sinon c'est pas drôle. J'ai de la chance d'être tombée sur une examinatrice ultra compréhensive. Elle va pas me saquer, visiblement, je (...)

Craquage

J'ai envie d'écrire mais je bloque. Le problème, c'est que je parle toujours de la même chose. Toujours les mêmes mots et les mêmes tournures qui reviennent. Ils se sont décolorés à force, ils ne veulent absolument plus rien dire. Mais je n'ai qu'eux pour tenter d'exprimer ce qui est bloqué entre mes neurones essoufflés. Et je suis si fatiguée que je n'ai pas la force de chercher d'autres façon de dire les choses ; j'ai à peine eu la force de me traîner jusqu'à l'ordi en espérant qu'écrire ici me soulagerait mais il était évident que ça ne ferait rien. De toute façon (...)

Rien

Bon bah ça y est, j'ai le moral dans les chaussettes pour les dix jours à venir. Après mon écrit de tout à l'heure, j'ai voulu regarder un bout de film pour me changer les idées. Un film où ça chante, forcément, vu que j'adore ça. Et y'avait une fille qui chantait tellement bien... exactement avec le genre de voix que je rêve d'avoir... J'me suis sentie minable en l'écoutant. Bon d'abord j'ai kiffé. J'étais hyper émue et émerveillée. Mais ensuite, je me suis rappelée que je prenais des cours de chant depuis trois ans et que ma voix avait toujours autant de justesse et (...)

Le serment

Je fais mais n'iiiiiiiimporte quoi ! J'arrive pas à suivre mon planning, ça me saoûle. Pourtant il est super bon ! J'avais réussi à faire quelque chose de très correct, dont j'étais fière, pour le peu que je me concentrais en m'y mettant. Sauf que j'ai l'impression qu'il y a une toupie folle à la place de mon cerveau : dès que je m'assois à mon bureau, ça tourne, ça tourne, ça tourne, et ça fait des pirouettes mais ça ne se focalise sur rien. (Et ça me donne le tournis.) Rien à part l'agaçant et éternel : "Bon sang, mais j'en ai marre !". Je ne me le pardonnerais pas si (...)

"Très bien, ça. Faisons une liste de cons."

Il faut vraiment que je trouve un truc, un mini rituel "magique" pour me sauver la mise quand mon moral se casse la gueule comme après mon dernier écrit (que j'ai supprimé parce que j'assume pas d'être encore... au point où je suis). Mais pour faire une telle liste, il faut du teeeeeeemps, et je n'en ai paaaaaaas... ! Mon titre est extrait d'un épisode de Kaamelott. Je pense que le numéro un sur ma liste, ça sera de regarder un épisode de Kaamelott. C'est sûrement une des meilleures séries de tous les temps. Oui ; c'est bien, ça. Et puis c'est rapide, ça me permettra - si ça (...)

Bonne chance

Demain, les hostilités commencent. En même temps que le Bac. Bonne chance à tous ceux/celles qui le passent, d'ailleurs ! En ce qui me concerne, je suis fatiguée. Je sais pas comment je vais tenir les deux semaines comme ça - et enchaîner un foutu déménagement immédiatement derrière... On va aller au ciné en famille, tout à l'heure. C'est pas très sérieux surtout en ayant conscience du retard que j'ai, mais... je suis fatiguée. Et j'ai envie. Et j'ai textoté toute la journée hier pour essayer de rassurer les filles... J'ai droit de souffler. Oooh mais la bonne nouvelle (...)

Pas envie d'y aller

Je suis toute ronchon ce matin. J'avais mis mon réveil à 6h mais ce crétin d'inconscient m'a réveillée à 5h... et bien sûr, pas moyen de se rendormir. Alors je me suis levée prête à affronter la journée, mais bon, pour une fois ça va je vais être fatiguée pour l'examen (pas trop j'espère) mais ça devrait passer, en revanche je ne tiendrai pas tous les jours comme ça. Je pense surtout à l'examen final de la semaine prochaine. Pourvu que je le réussisse !! Vraiment ! Je crains ma réaction face aux gens. J'ai jamais été odieuse ni rien même quand j'étais stressée, (...)

Le bout

Cette nuit, j'ai super bien dormi. Et puis j'ai fait un chouette rêve. Ça fait du bien. Mais je me suis quand même réveillée à 6h, une heure avant celle pour laquelle j'avais réglé mon réveil. Je sais que c'est une occaz' en or pour réviser encore mais je suis crevée, la fatigue n'est pas partie, je tiens difficilement le coup. Heureusement j'ai eu une bonne nuit donc je ne m'effondre pas, mais je ne sais pas si je pourrai tenir la distance. Hier quand je suis arrivée avant l'exam, j'ai limite envoyé bouler tout le monde. C'est pas très correct, je m'en suis voulue après. Le (...)

À son image

Je crois que je l'ai raté... Je sais pas. Non, je sais pas en fait. Si je l'ai, ce sera vraiment vraiment de justesse. J'ai eu un gros trou noir dès que j'ai posé mes feuilles de révisions et ensuite j'ai peiné à me souvenir ne serait-ce que de mon prénom. Ce qui est sûr c'est que j'ai pas assez travaillé, et ça me saoûle parce que je fais que ça de ma vie et c'est un sacrifice qui ne sert à rien ! J'en ai marre d'être aussi NULLE. Je peux rien faire de plus, sérieux... Je sais que c'est pas beaucoup ce que je fais (même si paradoxalement c'est toute ma vie) mais je (...)

Rien

Je suis totalement déprimée. J'ai tellement mal mangé que je m'attends à sentir mon visage devenir flasque et fondre sur place. J'ai honte. Et l'exam de demain... je n'y arrive pas. Je-n'y-arrive-pas. Je fais un énorme blocage, tout simplement. Le pire, c'est que si je le valide pas celui-là je redouble direct. Je triple ma seconde année. Ça, c'est vraiment un truc qui ne devrait pas exister. C'est trop dur moralement (et financièrement je n'en parle même pas). Je sais même pas si je pourrais continuer si ça arrivait... Parce que j'aurais perdu deux ans, beaucoup trop d'argent (...)

Miracle

Juste un instant à traîner sur JI. Je suis TROOOOP stressée. J'ai pas beaucoup dormi cette nuit, quasiment pas... Pas par volonté, mais à cause de la trouille de ce matin et de cette chaleur étouffante contre laquelle je n'ai rien pour lutter. C'est l'enfer, littéralement. Mon Dieu il faut que je réussisse mais pour cela il faut un miracle... Pitié pitié pitié un miracle ! (...)

Échoué

Oh mon Dieu je suis dégoûtée mais à ce point c'est rare ! ! ! Saleté de prof qui a fait un truc piège bien relou. Je l'ai loupé, c'est SÛR. Y'a même pas à discuter. Autant les autres, j'ai une chance de m'en être tirée, autant lui... J'ai échoué. Mon serment de "zéro rattrapage", il est mort. Je trouve même pas les mots pour exprimer ma déception. Alors oui, bien sûr, pour l'instant c'est le seul que j'ai, c'est rien, nianiania, mais moi je m'étais fait un SERMENT p.tain ! ! ! Pour me prouver que j'étais pas si nulle que ça ! Et j'ai ÉCHOUÉ comme la grosse merde (...)

Hystérie

J'en ai maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarre de cette vie de merde ! ! ! ! ! ! ! ! ! Je tabasse mon clavier plus que je ne tape. Je suis dégoûtée mais p.tain est-ce qu'il va falloir que je le répète TOUS LES JOURS ??????? Je devrais peut-être abandonner. J'en ai marre de me sentir comme ça. Plus que marre. J'ai failli faire une crise d'hystérie devant Cathel. Elle a voulu me rassurer en me disant que même si j'avais tout raté, ça ne me ferait que trois ou quatre examens aux rattrapages. Mais j'avais envie de hurler : "Je n'en veux aucun, AUCUN, tu m'entends ? Je me suis promis de (...)

Chute

J'vais pas lâcher ce clavier. J'ai l'impression de tomber sans fin. J'ai l'impression qu'un truc a sauté dans ma tête et que je cours droit vers la folie. Je tombe tombe tombe dans le truc qui m'engluait avant, avant que je ne commence à sortir de la dépression. Elle a dû me rattraper... Ça doit être ça... Elle m'a rattrapée. Et elle va pas me lâcher cette fois. Parce que je me suis enfuie une fois et que j'ai cru lui échapper pour toujours, elle va se resserrer autour de moi et m'étouffer jusqu'à ce que je passe à l'acte final cette fois. Je lui échapperai jamais. Jamais.. (...)

Longues études

Le plus important de l'année est demain. Je parle exam', comme toujours. Pourvu que je le rate pas... Par pitié, faut pas que je le rate... Je le bosse vraiment très dur mais je sais pas si c'est assez. Pour mieux le bosser, vu que c'est une matière spéciale spécifique à la filière dans laquelle je suis, il faudrait que je sois avec d'autres étudiants. Sauf que j'ai envie de voir PERSONNE. Alors je révise seule. Mon frère m'a un peu aidée hier mais c'était pas fameux. Et je peux pas l'embêter aujourd'hui. Je suis épuisée, j'ai tout le temps envie de pleurer. Tout le temps. (...)

Peur peur peur peur

J'ai trop la pression, c'est affreux. J'ai pas envie de réviser parce que j'ai l'impression que ma tête va exploser et que j'ai besoin de repos et que c'est pas bon de trop se prendre la tête avant l'examen. Mais en même temps, y'a trop de choses qu'il faut absolument savoir et que je ne sais pas. Que je ne SAIS PAS. Je tourne en rond dans ma chambre. J'arrive plus à m'y mettre. J'en peux pluuuus. Je chouine et je pleure et je suis insupportable. J'ai honte de moi. Mais je suis à bout. J'arrive même pas à relire. Je suis à deux doigts de me frapper la tête contre un mur. En (...)

Déception

J'ai les intestins en compote. Je suis tellement déçue que j'ai l'impression que tous mes organes ont fondu. L'exam' que je pensais avoir loupé... Bah non seulement je l'ai loupé, mais je suis la seule de la promo à être à côté de la plaque. J'ai honte, j'ai peur, et je suis dégoûtée, et tout ça se mélange en une bouillie infâme que je n'arrive pas à digérer ; même en me disant que je suis en vacances, même si le moment que j'ai tant attendu depuis plusieurs mois est enfin arrivé. Je crois que la bouillie a gâté le goût de mes vacances pour tout l'été. Je me suis (...)

Pas aussi simple

J'ai du mal à m'en remettre. D'un côté, la peine commence à s'estomper et je commence à entrevoir un peu de lumière au bout du tunnel, à trouver un peu de force pour passer outre et me relever de cette "épreuve". Mais de l'autre, j'ai peur. Tous les résultats ne sont pas tombés, et si je me reprends une claque en pleine figure... Le même scénario - peut-être pire - va se produire. Je n'ai pas tout raconté dans mon journal, j'ai fait flipper mes proches. Je ne sais pas si j'ai les épaules pour encaisser un second choc d'une telle envergure (ça ne semble peut-être rien comme (...)