Effeuille mes rêves

← Retour au journal

décembre 2013

Y'avait une chouette

Je ne me souviens que d'un détail bizarre dans mon rêve. Je tentais de gagner la confiance de quelqu'un, c'était important et je galérais, jusqu'au moment où j'apprenais qu'il s'était scarifié : je lui montrais alors mes propres cicatrices, avec un sourire ce qu'il faut de gêné, et on se sentait tous les deux compris. Face à un semblable. Ça vient de me revenir. J'ai dû inspecter mon bras, histoire d'être sûre. Mais les cicatrices ne sont plus là, pour de bon. En plus, dans mon rêve, c'était le mauvais bras. Le sens du rêve ne m'échappe pas vraiment, c'est plus (...)

Secret

Je ne vis pas très bien la solitude ce soir. D'habitude, vraiment, je n'ai aucun problème avec ça. Mais y'a un dimanche tous les 36 du mois où je déprime. Va savoir pourquoi. J'en suis à me demander si ça existe vraiment, le bonheur. Si y'a réellement des gens qui vivent sans être sur les nerfs tout le temps, sans angoisser pour un rien, c'est un monde qui m'est totalement inconnu. J'en viens à douter de sa réalité ; je suis très sérieuse. Ou alors peut-être que y'a des gens faits, conçus, pour ne pas aller bien. Je suis dégoûtée d'en faire partie. Au nom de quoi on (...)

Négatif et désolée

J'ai pris double dose d'anxiolytique. Je suis pas censée faire ça. Je sais pas ce qu'en dirait le médecin. Je n'ose pas aller le revoir, parce que j'ai peur. Peur que soit il m'envoie ch!er en disant que je ne suis qu'une gamine pénible qui cherche simplement à éviter d'aller en cours, ou soit qu'il me dise d'arrêter carrément mes études parce que clairement ça ne serait pas fait pour moi. J'ai peur d'être interrogée demain. D'habitude, je m'arrange pour connaître mon cours au moins à 80% quasiment par cœur (et avec le cerveau en gruyère que j'ai, c'est du boulot, surtout (...)

Stresssssssss

Le cours est passé mais je redouble encore la dose d'anxiolytique ce soir... Demain je sèche le premier cours parce que je n'en peux plus de cette angoisse. J'ai très difficilement tenu aujourd'hui, et je sais que je ne peux pas revivre cette angoisse tonitruante, qui dévore toute pan de ma raison, je ne peux juste pas... Je stresse du coup de me faire engueuler par la direction. Et je stresse aussi pour le prochain exam, que j'ai beaucoup de mal à réviser, et au suivant où je n'aurai qu'une aprèm pour ça... Je suis nuuuuuuuuuuuulle je ne VEUX PAS être cette fille, cette idiote, (...)

Grand trou

J'ai failli faire un malaise hier aprèm en plein cours. Ça allait pas du tout, je suis sortie longtemps. J'ai un peu fait n'importe quoi avec mes nouveaux médocs aussi. Enfin pas du vrai n'importe quoi, mais j'ai pas hésité longtemps avant de doubler la dose parce que ça me faisait rien, quoi. Conséquence (je pense en tout cas) : j'ai mal au foie. Mais je n'ai pas le temps d'aller voir quelqu'un pour ça. J'ai encore deux examens (j'en ai déjà parlé) et très peu de temps pour travailler alors que je suis fatiguée. Si fatiguée... Heureusement, je pars trois jours avec une (...)

À petit feu

Ai froid en dedans. J'ai failli faire un malaise en cours hier. Je suis rentrée chez moi, vaincue. Je suis si faible, si nulle. Vendredi j'ai dû sortir aussi parce que ça n'allait pas du tout - ça m'avait vraiment fait peur d'ailleurs - mais au moins j'étais restée jusqu'au bout. Je ne sais plus si je dois continuer ou abandonner. J'ai vraiment envie de faire ces études et tout mais y'a des jours où les matières principales, celles qui sont intrinsèques à mon futur métier, me sortent pas les yeux. Où je ne peux juste plus. Sauf qu'il faut toujours continuer, aller de l'avant, (...)