Effeuille mes rêves

← Retour au journal

février 2014

Main tendue IRL

J'essaie de garder la tête haute mais c'est pas facile. Ne rien laisser paraître. Ne parler de rien, de rien qui ne compte vraiment, à personne. Ce n'est pas que les gens ne sont pas présents, physiquement ils sont là, oui, mais intérieurement il n'y a personne. Je ne m'en plains pas, la vie est ainsi pour moi aujourd'hui, mais y'a des moments où j'ai l'impression que je vais exploser. Surtout quand la fatigue s'en mêle. J'ai toujours eu du mal à gérer la fatigue. Sûrement parce que je suis constamment fatiguée. Comme à mon habitude, je me noie dans mes rêves, dans les idées (...)

Pompes

Je me sens ragaillardie aujourd'hui. Mieux dans mes pompes. J'essaie vraiment de sortir de cette routine sadique que j'ai inconsciemment instauré au fur à mesure que mon malaise croissait dans les années précédentes. Je sais que c'est chiant à lire (à vivre ça l'est aussi d'ailleurs), je ne veux pas être réduite à ça. J'ai conscience que je ne peux pas tout faire à 100% toute seule. J'espère encore que la main tendue se manifestera bientôt. Mais je prépare le terrain de mon mieux, en attendant le déclic, quelle que soit la forme qu'il choisisse de prendre. Je t'attends. Ne (...)

Chihuahua

J'ai le système nerveux d'un chihuahua. Parfois, en cours, je me mets à trembler sans raison. En général, c'est parce que j'ai eu une bonne angoisse avant et que mon corps relâche la pression ensuite de cette façon. Mais c'est épuisant. Surtout que des angoisses, j'en ai souvent, pas que en cours. Les plus petites décisions, des petits détails simplement virtuels parfois, me font... Je ne sais pas comment le dire. Dans ma tête, je deviens un petit animal apeuré et je fuis. Je ne peux pas fuir mon propre corps alors je me mets à trembler. Comme si ça allait secouer cette (...)

Masquée

Débordée en ce moment. Je suis tellement déphasée de tout que je raconte n'importe quoi. J'ai encore fait une gaffe là y'a même pas trois minutes avant de venir sur JI - sans même sortir de chez moi. Je m'énerve. Je suis si loin d'être la personne que je veux être. En parlant de volonté... Celle-ci me consume. Il y a tant de choses que je veux (être, principalement, comme dit juste au-dessus) tellement fort que je me demande comment ça se fait que je n'aie pas encore explosé. Il y a comme une bougie allumée en moi mais personne ne peut la voir à cause de tout ce brouillard (...)

Signes

J'ai besoin de signes. Besoin d'être guidée. Je sais que c'est possible je sais que ça existe je SAIS que... que y'a moyen. Je vais essayer de faire attention aux signes autour de moi dans les prochains jours. J'espère que je verrai et comprendrai. J'en ai tellement besoin, ça va au-delà du "je suis perdue" qui est déjà terrible en soi mais que j'ai déjà dit et redit... des dizaines de fois. Je suis perdue depuis des années. Mais sans m'attarder sur la chronicité de mon "mal" intérieur, je veux un signe. Ou autant de signes qu'il faudra pour que je pige ce que j'ai à piger. (...)

Plus jamais

Contre toute attente, il est possible que je l'aie reçu, mon fameux signe. Mais alors d'une manière vraiment étrange et... tordue. Je crois que le message c'est de ne pas toujours me fier aux... bon, maintenant que je vais l'écrire, ça va sembler évident. Ne pas toujours me fier aux "voix" dans ma tête. Ne pas confondre instinct/intuition et... parasites. Mes pensées ne m'appartiennent pas toutes. Dans le sens où dedans, il y a un gros fouillis de préjugés que j'ai entendu, de pensées toutes prêtes qu'on m'a servi pendant des années (pas qu'à moi d'ailleurs mais ça c'est (...)