Effeuille mes rêves

← Retour au journal

juin 2014

Redressement

Je me suis grave ressaisie. Déjà, j'ai caché mes cartes de tarot chez mon père. Terminé avec ça. Ça me mettait parfois dans des états pas possibles... Donc c'était vraiment nécessaire. Ensuite, je vais arrêter de faire des vœux à tout va. Des gros vœux du genre "Je souhaite que ma vie change complètement - en bien - dès MAINTENANT". Après, des petits vœux innocents, ça passe. En plus, ce sont eux qui ont tendance à se réaliser alors pourquoi s'en priver. Je finis les cours jeudi. Donc automatiquement, y'a pas mal de petits problèmes qui vont s'ajuster d'eux-mêmes, ce (...)

IRL

Un truc dans la vie réelle qui me fait très peur. Ok, un DES trucs. Mais sérieusement j'hésite à sortir dans la rue à cause de ça parfois. À sortir de chez moi tout court certains jours, quand j'ai peu de forces. J'ai toujours eu du mal à regarder les gens dans les yeux. Mais je travaille là-dessus. Mais y'a une personne qui est pire que toutes les autres. Moi-même. "Me regarder dans les yeux", c'est me voir en photo ou en vidéo. J'ai envie de pleurer quand je suis filmée ou photographiée, mais VRAIMENT. J'ai l'impression qu'on brise ma vie, ça me fait mal mais d'une (...)

Date

J'ai pas chômé aujourd'hui. Bon non, en fait j'ai pas fait grand-chose. Mais dans le "pas grand chose", je suis fière de moi. Je me suis bougée à sortir. Je suis allée chercher nos passeports, déjà. Avec mon frère. On a mangé ensemble puis il est reparti parce qu'il a cours demain. Ensuite, je suis allée vérifier pourquoi ma carte bleue était refusée partout (sauf pour retirer de l'argent - preuve qu'elle n'est pas démagnétisée). Faut attendre demain pour voir si ce qu'a fait le banquier a marché. Il savait pas ce qui s'est passé, pourquoi elle s'est bloquée comme ça (...)

Mesdames Cartier

Euh, j'me rends compte que ça fait un moment que j'ai pas vu la lumière du jour. Je commence à saturer grave de mes révisions. Je me suis fait un programme complet pour ne rien oublier mais ça fait deux jours que c'est très très intense et je présente des signes de tumesaoulissme que je ne connais que trop bien et qui peuvent devenir très problématiques. Voire très nocifs. Faut que je sorte. J'vais aller voir ma grand-mère et ma mère qui se sont installées dehors pour fabriquer leurs bijoux. J'vais y aller à pied et revenir. Sinon je vais péter un câble, sérieux, j'ai (...)

"People who need people are the luckiest people in the world" [EDIT]

Si la vie est pleine de surprises, si les choses ne se passent jamais comme on le voudrait ou comme on l'a imaginé... Est-ce que cela veut dire que seul ce que l'on ne veut pas se réalise ? J'aimerais avoir des témoignages de gens dont les rêves se sont réalisés... Je sais n'être personne pour les réclamer, j'espère juste en trouver en me baladant par-ci par-là. Rencontrer ces personnes et pouvoir leur poser des questions franchement, ce serait le mieux. Je sais que le bonheur ça existe. Je sais qu'il y a des gens bons dans ce monde. Je sais que tout est possible. Mais je (...)

Les talents

Je. Viens. De. Faire. Une. Fausse. Manip'. Àlacon. Envolé mon écrit. Sniff. Adieu. Hum. Bon, tant pis, j'ai envie d'écrire - même sur rien - alors je vais laisser couler encore le fil de mes pensées. Il manquera juste le début. Il fait tellement chaud de toute façon... han, j'en peux déjà plus. Le sud en fait c'est une rôtisserie pour extraterrestres. Ça fait cuire les gens, comme ça quand les aliens ont une petite faim, ils peuvent se servir. D'ailleurs c'est pas con comme idée ! Ça doit être vrai. Bouuuuh vilains aliens. J'vais commencer par reprendre grosso modo ce que (...)

Je préfère les chats, merci

Je suis une personne normale. On est tous normaux. En fait. Différents, oui, mais normaux. Je sais pas si ça devrait me rassurer. Mon psychiatre m'a dit qu'au fond de moi, je désespérais d'être normale. Que ce que je voulais c'était une maison, un chien, un bon boulot, etc... Quand il m'a dit ça, j'me suis offusquée. Je me suis sentie trahie. Trahie parce que j'ai grandi avec ma différence - la différence qui fait que je suis moi, qui m'a aidée à me construire, celle qui fait que si on me l'enlève je meurs. La différence qu'on a tous en nous, propre à chacun. Et elle est (...)

Nerveuse

J'ai un exam dans quelques heures qu'il faut absolument que je révise encore, mais d'abord je dois écrire un peu... J'ai fait un rêve... ah une saleté de truc qui m'a bien déstabilisée ! Je déteste quand mon inconscient fait ça. Un véritable imbécile, sérieux. Il a toujours pas compris qu'on est censé travailler ensemble et que ce genre de message onirique ça me pète le moral, me frustre, et me rend folle au matin. J'ai caché mes cartes de tarot parce que l'abus de tirage me faisait du mal, mais malheureusement j'ai encore d'autres outils et je ne résiste pas à la (...)

Ratage

Absolument dégoûtée. Tout ce pour quoi je me bats, du vent. Tout ce travail foutu en l'air par deux remarques de personnes qui n'ont aucune idée du calvaire que je vis pour continuer malgré tout, malgré la souffrance, les difficultés, les défis malsains. Qui pleuvent en masse, tous les jours. Non, je ne raconte pas tout, même ici... Alors ouais, "ils" ont été sympas. Pas eux contre qui je suis énervée. Ouais il paraît que ça peut le faire, plus ou moins. Que je n'ai pas foiré, j'ai juste été très moyenne. Mais moi ça ne me convient pas. Je visais l'excellence. Je visais (...)

Ma voie, mon passé (ou l'écrit indigeste)

Je me demande... ... et si j'étais passée à côté de ma voie ? Au lycée, ce que je voulais faire en premier, c'était des lettres. Pas forcément une fac de lettres, mais un truc littéraire quoi ! Ça me paraissait normal. Évident. Mais mon père m'a poussée à faire un bac S. Pour plusieurs raisons très pertinentes. Je me suis dit que ça ne coûtait rien d'y aller, que ça me donnerait une autre vision des choses. Et puis quand j'étais petite, je pensais faire véto à la base. Donc pourquoi pas. Seulement, ensuite, quand j'ai été pris dans l'engrenage du cursus scientifique.. (...)

Tomate et bébé

J'ai rêvé que l'une des personnes dont j'ai le plus parlé dans mon journal se reconnaissait... ! ! ! Une personnalité masculine, sivousvoyezc'quej'veuxdire. Horrible... J'avais hooooooonte mais honte ! En plus j'avais tourné la page, c'était net. Alors je savais pas quoi faire : mettre mon journal en privé (ce qui n'aurait plus eu aucun sens à mes yeux), prendre un nouveau pseudo, etc... ? Et surtout comment réagir vis-à-vis de la personne en question ?! M'excuser ? L'éviter encore plus que je ne le fais naturellement quand je suis intimidée ? Là ça reviendrait carrément à (...)

Arrogance

Je reviens sur tout ce que j'ai dit dans mes derniers écrits. Si je suis ainsi, si la vie a tourné ainsi... c'est qu'il y a sûrement une raison. Une bonne raison, je veux dire. Pas de cruauté aléatoire. Même si certains points sont douloureux, avec le recul tout cela a du sens : J'ai conscience que l'un de mes gros points faibles est l'arrogance. Des sept péchés capitaux (ou de la liste des autres plus gros défauts qui soient, c'est pareil), c'est peut-être celui qui est le plus "dangereux" pour moi dans le sens où c'est celui vers lequel je pourrais basculer et dans lequel je (...)

Georges Colleuil

C'est enfin fini ! Plus d'exam. Comme chaque année, il me faut un petit temps d'adaptation pour pouvoir me rendre compte que je peux faire ce que je veux, au moins pendant un bon gros mois. Pas de révision. Le midi, je peux déjeuner tranquille et ne surtout pas me casser la tête à faire un programme et à essayer de trouver la motivation et la force pour l'honorer. J'suis libre. Mais je suis tellement fatiguée que je ne réalise pas. Mais bon, j'ai le luxe de pouvoir me reposer, vraiment me reposer, alors j'ai le sourire aux lèvres toute la journée. Je n'en demandais pas plus. (...)

Il n'y a que deux choix

J'ai mis mon dernier écrit en brouillon, finalement. Je vais peut-être même le supprimer. L'important, c'est qu'il m'a poussée à croire vraiment à cette affirmation : même quand je fais des trucs stupides, j'ai le droit de vivre, d'exister. Grande leçon pour moi. Mais du coup, c'est d'un tout autre sujet dont je voulais parler maintenant. Un sujet pourtant essentiel. Ça me bouffe le cerveau depuis tout à l'heure, il FAUT que je l'expulse ici. Voilà : j'ai beaucoup réfléchi (est-ce que je sais seulement m'arrêter de penser ?). Mais vraiment beaucoup. J'ai pensé à cette (...)