Effeuille mes rêves

← Retour au journal

juillet 2014

Update

Arf. La preuve suprême que les secrets sont toujours découverts : mon père vient de trouver les Kinder Délice que j'avais soigneusement caché dans ma chambre. (Rhaa j'les ai pourtant calés dans un coin bien improbable !!). Sinon, le déménagement est ENFIN fini. J'ai passé cinq jours entiers à courir partout, à porter des cartons, à nettoyer frénétiquement (y'avait une substance bizarre qui avait coagulé sous ma poubelle, c'était hoooorrible), et à transpirer, ET c'est enfin terminé. Maintenant, je suis officiellement en vacances. Le seul truc que je m'impose, c'est la (...)

C'est le jour

Tiens, je viens de me rappeler un truc !! J'me suis auto-sacrée Impératrice, il y a quelques temps, non ? Mais oui, bien sûr ! Et qu'est-ce que j'ai fait de ce titre depuis ? RIEN DU TOUT. Donc ça ne va pas. À quoi il me sert si je n'en fait rien, sérieusement ? Donc aujourd'hui, c'est le jour. Je-vais-lancer-une-malédiction. Eh ouais. Je suis Impératrice donc je peux tout faire donc je vais faire ça. Et puis j'ai expliqué il y a quelques temps que tous les membres de ma famille avaient des pouvoirs magiques... J'ai toujours pas trouvé les miens, c'est méga frustrant, alors je (...)

Cyann

J'ai envie d'écrire à Cyann. Une lettre. Comme avant. On s'envoyait des lettres, avant, parfois. Parmi les textos de la semaine - ou les appels, plutôt, on s'appelait régulièrement, le week-end. Enfin, elle m'appelait, surtout, une fois le collège fini. Elle voulait qu'on reste en contact. Et les lettres - complètement en dehors du quotidien - étaient des petits trésors dont je n'estimais à l'époque pas la valeur exacte. Je n'ai compris à quel point j'aimais Cyann comme amie une fois que je l'ai perdue. Je l'ai laissée partir parce que je ne comprenais pas pourquoi elle pouvait (...)

Petite phrase agaçante

Suis bel et bien allée voir Vanina et Paula. J'ai bien fait. Je le savais qu'il fallait le faire, hein, je le savais. C'était... c'était bien. Voilà. Au début, j'ai eu du mal à m'adapter à la non-solitude, parce que j'avais l'impression d'être totalement à la ramasse, d'avoir loupé des tonnes de trucs. Dans leurs vies, beaucoup, et peut-être aussi dans la mienne. Tous mes amis commencent à être diplômés et en recherche d'emploi, et ça fait vraiment bizarre. Quand je le lisais chez d'autres étudiants, je me disais que c'était pas si grave, pareil quand des amies de la fac (...)

22h, j'vais pas chercher un titre tout de suite !

J'ai parlé avec Charlize pendant presque quatre heures, hier ! Cette fois, je peux même plus diminuer la vérité : ça m'a fait du bien. De savoir que j'avais vraiment une amie, dans la vie réelle, au courant de tout (enfin plein de trucs qu'elle savait pas mais je lui ai dit, du coup ; y'a des choses auxquelles elle s'attendait vraiment pas visiblement). De reconnaître une amie, plutôt. J'avais comme des œillères pendant tout ce temps, j'étais même pas capable de voir que y'avait des gens qui étaient là. On a parlé de beaucoup de choses, je lui ai même dit des trucs... (...)

Huit heures de plus (ou de moins)

Ouh là là ! Le fond d'écran avec les cœurs... ça y est, ça pique les yeux. Donc on va rectifier ça tout de suite, hein ! Des trèfles ? Oui pourquoi pas. Trèèèès temporaire là encore. Bon ben voilà, je suis rentrée ! Et... ben... Et ben je suis bien embêtée pour parler de ces quinze derniers jours. Pour commencer, je suis super contente d'être rentrée. En plus je ne sens même pas l'effet du décalage horaire pour l'instant, c'est top ! Concrètement, une nuit de ma vie a disparu. Mais je ne suis pas fatiguée. Et ce : malgré les cachets - ce qui est juste fou ! Bon, (...)

L'émergence

Wow... Je viens de me réveiller à peine ! J'ai jamais autant dormi de ma vie ! Mais le mieux... C'est que je me sens bien. Je voulais garder cette sensation pour moi toute seule et n'en parler à personne, mais finalement je ne veux pas l'oublier non plus. Je me sens tellement bien. J'ai fait un rêve merveilleux. Il y avait quelqu'un qui avait réuni toutes les personnes qui m'avaient faite souffrir. Enfermées dans une école. Personne ne pouvait en sortir. Il se faisait appeler "Le Diable" (aucune connotation négative ici, je pense que mon rêve s'inspire à ce moment tout simplement (...)

Une bonne nouvelle à la fin

"Je voudrais que ça dure toute la vie"... Tu parles. Même pas une journée entière. Aujourd'hui, c'est tout le contraire d'hier. Je me sens déstructurée, effondrée de l'intérieur. Et je ne veux pas dire pourquoi. Ça fait trop mal de le reconnaître. De le voir ailleurs, jamais chez moi... Je ne veux pas me plaindre. Je ne parle plus de cette douleur à personne à cause de ça. Pourtant on dirait que c'est en train de me tuer. Mais je dois me taire. Je me suis cherchée pendant toutes ces années, et j'ai enfin trouvé : je ne suis personne. Je suis maintenant profondément (...)

Petit secret

Je vais pas écrire tout ce qui suit en public à cause de ma fierté. Mais les choses sont actuellement réellement en train de changer. Genre hier, avec Paula et Vanina... on a fait les boutiques. Et. J'ai. Aimé. Wow ! ! ! Bon ça a pas duré longtemps non plus hein ! Et je cherchais pour moi en même temps, donc forcément j'étais plutôt investie. C'est même moi qui ai lancé les hostilités : j'ai enfin trouvé un sac parfait pour les cours pour la rentrée... et ensuite je me suis dit qu'il me fallait un t-shirt ou deux ; et ensuite j'ai découvert le miracle du legging. Et (...)

Papier et SOSIE

J'ai envie de commencer un nouveau journal sur papier (j'ai fini le dernier début juin ou début juillet il me semble). Mais je ne sais jamais quoi dire dans la toute première entrée. Ça me le fait à chaque fois. Ça doit être quelque chose comme le quatrième que j'entame donc je n'ai pas trop envie de faire un bref résumé de ma vie. Ou alors peut-être faire un genre de liste ? Ou une espèce de tableau avec des mots et des dessins (mais je dessine TELLEMENT mal, ça me prendrait une éternité !) (et niveau gestion du temps, j'ai déjà beaucoup de mal à venir à bout du (...)