Effeuille mes rêves

← Retour au journal

août 2014

Mise à jour très rapide

Je suis venue à bout de mon opération "largage de livres" annuelle. C'est toute une histoire chaque année parce que je ne veux pas que les bibliothécaires à qui je donne les livres que je n'ai pas aimé pendant l'année écoulée leur associent mon visage. Donc je peux appeler ça aussi l'opération "je me prends pour un agent secret et je fais la guignole dans le bâtiment - oui oui sérieux je fais tout ce qu'on voit dans les films d'espionnage". Autant ne pas vous dire que j'ai l'air maline. Je suis allée à la plage. Je ne contrôle PLUS DU TOUT mes rêves. Ça, vraiment, c'est (...)

Rêver de mathématiques = ... ?

J'ai fait un rêve étrange cette nuit. J'étais dans une université (une vraie), en section maths. Je déteeeeeeste les maths, et dans mon rêve, c'était toujours le cas sauf qu'ils constituaient ma seule et unique filière, toutes mes études donc. Je devais serrer les dents et réussir. Mais comme d'habitude, comme dans 90% de mes rêves, j'avais des pouvoirs magiques. Alors je bidouillais des combines pour m'en sortir malgré mon prodigieux ennui et mon agacement sans fin face à cette matière qui me demeure toujours aussi impénétrable. C'était très simple d'utiliser mes (...)

Une note d'espoir

Ça va juste trop trop bien en ce moment, c'est incroyable ! J'ai limite honte de l'écrire ici, en sachant que certaines personnes dans le monde vivent le même calvaire que celui dont je viens à peine de m'extraire. Et que ma joie... je ne voudrais pas que ma joie leur fasse croire que tout est perdu pour eux (quand la situation était inversée, je me persuadais beaucoup trop facilement que c'était le cas...). Donc avant de parler de ça, je voudrais leur envoyer une pensée amicale. Sincèrement. Pour donner un exemple sur quelque chose que je connais, je vais prendre mon cas : ça a (...)

Jeter l'ancre

Wow j'me sens pas bien du tout ! ! ! Je sais pas du tout ce qui se passe. Ça tangue, j'ai les pensées qui tanguent. Je suis extrêmement nauséeuse. Comme d'habitude, c'est une succession de pensées dérangeantes qui a fait venir la crise. Mais ça va aller, ça va aller. Je v... je sais pas trop encore ce que je vais faire, mais je ne vais pas rester dans cet état. Je suis juste terrifiée. Je ne peux pas parler de ce que j'ai dans la tête. C'est comme une balle qui est coincée trop profondément dans une blessure. Enfin j'en sais rien, j'ai jamais tiré sur personne, mais ce que (...)

Trois

Cette année, je sens qu'il y a un cap de passé. C'est peut-être le chiffre trois. Sûrement. La barrière qui me semblait infranchissable il y a quatre ans. J'espère que je ne me trompe pas. Que cette fois les choses vont être réellement différentes. J'étais tellement obnubilée par mon travail, auparavant, que pendant tout ce temps les efforts à fournir - et je parle de la pureté/dureté de l'effort continu en lui-même, pas du regard rétrospectif que j'ai pu lui lancer par la suite - que j'ai raté plein de choses à côté. Des choses cruciales. Des petits plaisirs de la vie (...)

Un caillou dans la tête

Je vais aller manger une glace avec Charlize, je ne vais pas tarder à partir. Mais fallait que je vienne écrire un truc avant... Un truc qui me dérange et qui commence à m'inquiéter. J'ai une espèce de tension dans la tête... continue. Comme si y'avait quelque chose qui poussait de l'intérieur vers l'extérieur et qui allait un jour finir par exploser... Ce n'est pas à proprement parler douloureux - ce n'est pas un mal de tête. C'est juste une tension. Constante. Ça fait quatre ou cinq ans que ça dure, depuis que j'ai quitté le lycée. Quoi que, peut-être au lycée aussi ? Je (...)

Questions, réponses, la vie tout ça... 42

Ça fait tellement longtemps que je ne suis plus sur ce site en tant que lectrice absolue que je me pose de drôles de questions. À quel point ai-je perdu l'objectivité sur moi-même ? Ma capacité à prendre du recul et à comprendre ce que des inconnus repèrent immédiatement ? Est-ce que les gens qui viennent ici et voient ces petits bouts de ma vie privée ont bien en tête que je peux m'être mal exprimée ? Parce que je sais que ça m'arrive souvent. Je m'exprime souvent mal. Un mot à la place d'un autre plus pointu. Ou alors - très récurrent - un mot simple derrière lequel je (...)

Entête de tête

La tête noyée de pensées ce matin. Bonnes ou mauvaises, ça n'est plus important à ce stade. J'ai du mal à respirer aussi, à cause de ça. Psychologique, là encore, je sais. Je suis usée à l'intérieur d'être aussi surchauffée de la caboche. Si fatiguée de penser par moments, et je ne peux pas m'en empêcher, que ça me fatigue de vivre. Ça prend trop d'ampleur par moments. Je n'ai rien d'une fille extraordinaire, rien qui ne me permettre de supporter ce poids constamment. Je ne me plains pas, hein. C'est supportable et y'a des choses bien pires à vivre ! Mais ça me freine. (...)

Folie juvénile

Je ne sais pas trop où aller. À qui confier ce à quoi j'ai juré de ne plus penser. C'est juste plus fort que moi. Ça me fait ch!er, pour le dire clairement ! Je voudrais me débarrasser de ça. Sans romantiser la chose, sans la dramatiser surtout, ou la rendre niaise... Ça n'a rien de niais. C'est juste une obsession débile. Mais tenace. Mais tellement débile... Le pire, ce qui m'énerve le plus, c'est que ça restera à l'esprit de ceux à qui j'en ai parlé ! Comme une étape de ma vie ! Pendant des années, voire toujours - comme si ça comptait réellement ! J'en suis (...)

"Ça"

CECI EST UN BROUILLON alors je peux préciser le fond de ma pensée. De la pensée de mon dernier écrit. Je pense à Jareth. Voilà. À ce couillon de Jareth, qui ne sait probablement même pas que j'existe ! Mais moi pendant ce temps, ouais, j'existe malheureusement et je pense à lui %@&#$ !!!!!!!!! ET PUIS ZUT : noooooooooon messieurs dames, ceci n'est plus un brouillon !!! Je veux crier au monde que j'en ma claque de lui ! Que je ne représente rien pour lui et qu'il ne représente rien pour moi, alors pourquoi - pourquoiiiiiiiiiii - est-ce que j'y pense ???!!! Je ne ressens rien. (...)

Rebond

Je me suis remise d'hier. Vraiment remise, je veux dire. J'ai l'impression d'avoir compris des choses... essentielles. Et en bonne partie grâce au soutien des diaristes, merci infiniment ! On est autant attiré par ce qui est bon pour nous que par ce qui est mauvais. Et apprendre à refuser malgré ça ce qui est mauvais, c'est une grosse part du boulot qu'on a à faire sur Terre. On doit combattre tous les jours, et on doit se souvenir ; et avancer. J'ai décidé de faire une petite liste des phrases de Caly, pour ne jamais jamais jamais rien oublier de la résolution de ce phénomène : (...)

Interprétation [EDIT]

J'ai fait un rêve que je n'arrive pas à interpréter. J'étais à l'Antroom (la maison de campagne qui appartient à mon grand-père*) et il y avait toute ma famille (côtés père et mère) qui était là. Et qui préparait un mariage - mon mariage. Mais il s'agissait d'un mariage forcé. Je me souviens que je me réveillais dans une pièce isolée mais où tout le monde me surveillait tout en s'occupant des préparatifs. Quand j'ai tourné la tête vers eux, quelqu'un a crié que j'étais réveillée. Mais vu que je comprenais ce qu'ils étaient en train de faire, j'ai fait semblant de (...)

Terreur soudaine

Ok. Je ne sais pas trop comment commencer cet écrit. C'est vraiment délicat de révéler sur le net de telles horreurs sur soi, en suppliant le ciel de ne pas être réellement aussi pourrie à l'intérieur que ce qu'on croit. Que ce qu'il semble. Que ce que l'on écrit. Ok. Respire, ma fille. J'ai vraiment besoin de l'écrire. D'extérioriser ça. Ce fichu secret qui me ronge depuis plusieurs jours. Je me sens vraiment mal à cause de ça. Je crois que je suis vraiment une très mauvaise personne. Voilà : une amie à moi se marie. Et elle m'a invitée à son mariage. Ce n'est pas pour (...)

Guest star

Encore un rêve. Plutôt... Je ne sais pas comment le décrire, celui-là. "Plein de symboles", dira-t-on. Même si les-dits symboles me paraissent obscurs. Faudrait que je me crée une échelle pour noter ces rêves. Je ne me souviens de pas grand-chose, alors je vais tout retranscrire brut de décoffrage sans trier ! Déjà, je me suis aperçue que j'avais un rêve récurrent. Enfin pas un rêve complet, mais un élément qui revient souvent... Un élément dont je déteste rêver. C'est tout con : je mâche du chewing-gum mais je n'en veux pas. Alors j'essaie de le "recracher" (pas (...)

Au nom de l'écriture

Bon. Dans la série "j'ai très envie d'écrire mais y'a aucun sujet qui me vient des tripes comme d'habitude alors je vais pondre un truc complètement sans intérêt", j'ai testéééééééé... L'écriture automatique. Mais il faut préciser qu'il y a écriture automatique et écriture automatique. Voui. Il y a l'écriture automatique où l'on se met face à sa feuille, on aligne sans réfléchir tous les mots qui nous passent par la tête, et on se rend compte que l'inconscient est merveilleux et poétique (et un peu bizarre aussi mais bon on va pas non plus le lui faire remarquer (...)

Test

Je ne sais pas ce que ça vaut... mais j'ai fait un test sur la phobie sociale. J'ai fait ça comme ça, je ne savais même pas que ça existait. Je croyais que "phobie sociale" signifiait forcément "agoraphobie" - ou non, pas forcément, mais je pensais que c'était vraiment loin de mon cas quoi. Je sais que je ne suis pas du tout agoraphobe. Du coup, les questions m'ont faite m'en poser quelques autres à moi-même, des questions. Et le résultat... "Vous avez obtenu un score de 78 sur 144. Il est très probable que vous souffriez du trouble d'anxiété sociale. Des scores de 60 à 90 (...)

Escrocs

Je suis dégoûtée dégoûtée dégoûtée puissance mille... L'année dernière, j'ai eu un souci avec mon ordi. Une connerie de virus. J'ai flippé, j'ai téléchargé le premier logiciel qui me paraissait sérieux et compétent. Pour ma défense, je n'y connais RIEN en technologie. Mais vraiment rien du tout. Je m'étais renseignée pendant des heures avant de faire mon choix, et tout, mais au final ça pressait, j'ai dû prendre ma décision seule, et je me suis inscrite chez ces connards de SpyHunter. Bon, le logiciel n'a servi à rien au final. Mais c'était entièrement de ma faute (...)

Gentil escroc - Devenir un cat

Oh bah tiens ! J'ai eu des nouvelles des escrocs ! C'est cool que ça ait été aussi rapide. Je suis contente qu'ils aient pas essayé de me rouler dans la farine comme on dit. Enfin, si, ils m'ont quand même collé un abonnement que je ne désirais absolument pas, m'ont piqué quelque chose comme cinquante euros (par deux fois, puisque la première n'avait servi à rien), et m'ont du coup mise dans le rouge côté banque. Mais maintenant je crois que c'est réglé, hein ? Je ne suis pas tout à fait sûre, c'est cette phrase qui est la clé mais qui me pose problème : "When your (...)