Effeuille mes rêves

← Retour au journal

septembre 2014

Défi de moi à moi

On est d'accord, le principe d'un journal intime c'est de se confier. Mais j'ai tellement la trouille d'être reconnue que j'occulte quotidiennement un tas de confidences importantes. Donc j'vais me lancer un petit défi !! Je vais révéler cinq trucs sur ma vie. Des infos persos. Bon c'est pas non plus grâce à ça qu'on va m'identifier, je reste... moi. Secrète, réservée et mystérieuse ? Paranoïaque. Mais je me dis que quand je reviendrai ici dans plusieurs années, je voudrai sûrement me souvenir. J'écris pour ne pas oublier ce que j'ai vécu par le ressenti, pour être plus (...)

L'art de se faire emmerder

VRAIMENT UNE JOURNÉE DE MERDE AUJOURD'HUI. Tiens, j'ai même décidé de mettre une petite image pour illustrer CETTE CATASTROPHE. Voilà !!!! Sanglant. Bref. (Pour les droits d'auteurs, ça vient de ce site). Mon écrit s'est effacé à cause d'une fausse manip' stupide. Mais bon au moins ça va me permettre de me concentrer sur l'info principale : ma fac a encore fait un coup de p... prostipute. Je n'en sais pas beaucoup pour le moment. Je suis en attente de plus de renseignements (officieux par ce que mes amis de l'école pourront me dire, et officiels d'ici la semaine prochaine). (...)

Question question question question question

Liste de reconversions professionnelles possibles : 1) Tueuse à gage. Histoire de me défouler de toute cette colère/frustration en moi. 2) Tueuse à gage scolaire (inclue l'option "justicière et pourfendeuse de harcèlement écolier"). 3) Chasseuse de cyber-criminelle (OUIIIIII SpyHunter, tu peux trembler !!! J'ai peut-être tout perdu alors je suis très aigrie maintenant et ça m'a rendue exxxxxxtrêmement rancunière !) 4) Oh allez, franchement... tu peux même pas en trouver cinq ?? 5) La réponse se trouverait-elle sur JI ? Qu'est-ce que mon journal m'apprend sur mes (...)

P'tite sortie

Trop bon ce matin ! Je me suis levée et je me suis dit que j'allais aller me baigner. Histoire de me clarifier les idées par rapport à ce bazar scolaire qui s'annonce. C'était trop bon ! Y'avait personne ! L'eau était gelée. Mais je ne pourrai pas y aller très souvent ensuite alors il faut profiter. Surtout que le soleil est à fond. Ensuite, j'ai mangé avec Paula. J'en reviens à peine. Elle en bave pas mal en ce moment la pauvre. Du coup, en discutant comme ça, je me suis demandé si c'était ok de prendre du temps pour moi comme ça... Alors que y'en a d'autres qui endurent. (...)

Dark Désespoir

Une nouvelle très alarmante et déprimante. Et affreuse. Qui vient de tomber. Wow, mais "tomber", c'est le mot ! J'ai l'impression que le toit est venu se fracasser sur ma tête ! Je garde mon calme mais ça devient de plus en plus dur. Je commence à entrevoir à quel point LEUR connerie me met dans le caca. Y'a quelque chose au fond de moi qui commence à monter... monter... Et j'entends la Aloha au fond de moi qui d'habitude vit - plus ou moins intensément mais sans grand bruit - là qui a envie de hurler. Un hurlement de banshee, comme je l'ai dit avant. Envie de trouver les (...)

Le changement

Ok. Ok j'ai flippé. Mais c'est humain. Le cerveau est naturellement réfractaire au changement parce qu'il est focalisé sur le programme "économiser de l'énergie". Je le sais maintenant c'est booooon je peux relativiser. J'ai pas perdu un bras non plus. Je suis toujours en bonne santé physique, je suis suivie pour le reste. J'ai une famille cool. J'ai même des amis cools ! (C'est moi qui ai tendance - de part ma nature - à m'isoler très souvent. Et qui ai toujours peur de déranger. Mais bon je crois que si je demande de l'aide, j'en recevrai). En plus, c'est moi qui l'ai demandé, (...)

Un indien dans la ville

Bon alors ça y est, j'ai les infos. Je sais maintenant - plus ou moins complètement - ce qu'il va se passer. Mon école ferme. Je vais devoir en changer. Pas immédiatement, mais d'ici quelques mois. Je ne sais pas s'il y aura beaucoup de personnes que je connais. Sûrement. Mais le truc énorme, surtout, c'est que je vais me retrouver en ville Ville. J'ai toujours vécu dans ma petite ville natale que j'aime énormément et que je connais presque par cœur (le "presque" ne tient qu'au fait que je suis une catastrophe monumentale en orientation, sinon ça serait plus que par cœur). (...)

Pourquoi j'ai besoin d'écrire

Est-ce que je suis réellement stupide ? L'une des raisons pour lesquelles j'ai arrêté (momentanément) de parler avec Sonny, c'est qu'à chaque fois que je le faisais, je me sentais bête. Pas bête-gaffeuse, non, profondément débile je veux dire. Et aussi... anormale, différente dans un mauvais sens. Un très mauvais sens. Ça me rappelle ce que j'ai pu écrire ici. C'est pas la première fois que je raconte ça... Le truc, c'est que tout ça a duré toute mon adolescence. Chaque sms, chaque conversation avec elle, même la plus anodine, me rabaissait. Tous les jours. Tous les (...)

J'suis rien qu'une serveuse automate

J'ai pas envie de faire comme tout le monde, mais faut bien que je paye mon loyer. Y'a une citation que j'adore et qui résume un peu tout ce à quoi je pense en ce moment. Ah oui je l'ai retrouvée : «Ce n'est pas le vent qui décide de ta destination, c'est l'orientation que tu donnes à ta voile. Le vent est le même pour tous» – Jim Rohn. Qu'est-ce que je vais faire de ma vie ? Moi j'ai envie de rien... J'ai juste envie d'être bien. C'est très cliché de citer des bouts de chanson comme ça, pardon. Les clichés et les niaiseries, ça m'irrite pourtant. GRAVE. Je supporte très (...)

Dark + Light

J'ai du boulot pour ce week-end. Je n'ai toujours rien déménagé. Enfin, si, l'essentiel de la base de l'extrême comme la vaisselle et la literie. Mais bon je ne vais pas manger des assiettes pendant une semaine alors il faut fatalement que je fasse quelques achats. Et l'ennui c'est que je suis financièrement à court. Grave, même. Alors pas le choix : j'ai puisé un peu dans ma réserve pour après les études... J'ai honte, oui. Ça m'arrive de temps en temps et c'est pas bien (au début j'essayais de rendre ce que je prenais le mois d'après... mais là ça ne sera pas possible). Je (...)

Le plus ardu

%#$@%$%#@% que ça m'énerve !!!!!!!!!!!! Les choses prennent forme autour de moi, et c'est une forme que je façonne depuis cinq ans de façon très active (et dix ou onze ans si on veut remonter plus loin). Je suis pas trop mal en cours. Je ne flippe plus comme les années précédentes. Je ne suis pas l'étudiante la plus zen du monde, ça c'est clair, mais j'ai changé de niveau. Enfin je crois. J'ai évolué - et pour que je m'en rende compte, c'est que j'ai fait un bon bout de chemin. Mais y'a toujours cette saleté de petitgraindesable/pensée qui vient tout gâcher ! Qui s'incruste (...)