Effeuille mes rêves

← Retour au journal

février 2015

Définition du rêve moite

Ce matin, je me suis réveillée à 5h, avec un étrange souvenir en tête. Étrange dans le sens où je n'ai pas pu me rendormir une fois qu'il était là. Il m'a mise mal à l'aise. Pourtant ce n'est pas un mauvais souvenir en soi. Une petite tranche de ma deuxième vie datant mon époque primaire. Chez la dame qui me gardait, après les cours, en attendant que mes parents viennent me chercher. Ça fait tellement longtemps que je ne me souviens plus des détails : est-ce que mes parents m'y déposaient le matin aussi, car ils devaient partir très tôt travailler ? Est-ce que j'y restais (...)

There is no upper hand...

Mais y'a un grand trou dans ma vie. Dans ma tête, mon cœur ; tout aussi bébête que puisse paraître cette expression, sa réalité est juste... abominable. Y'a un trou immense dans ma vie. Et y'a beau avoir de gros bouleversements dans ma vie actuellement, il n'y a pas de changement véritable. Pas là. Quoi que je fasse, quoi qu'il se passe. Ça ne part pas. Ça ne se répare pas. Je reste une loque, avec un cœur mangé par les mites. (...)

Poudlard

Je ne l'ai encore jamais écrit mais... Je ne sais plus qui je suis. Je suis malade depuis si longtemps (MALADE, OUI DÉSOLÉE MAIS CE GENRE DE CHOSES EXISTE) que je ne suis plus sûre de ce qui est moi, et de ce qui est "ça". J'ai été malade toute ma jeunesse. Mais je ne le sentais pas. Je ne le voyais pas. Ce qu'on ne voit pas existe cependant malgré tout, et ce qu'on nie fini par nous détruire. Parce que nous ne sommes pas faits pour travestir, transformer, la réalité. Alors je ne l'ai pas vue faire tous ces dégâts. Détruire ma personnalité, peu à peu. Et enfler enfler (...)

Enthousiasme

J'essaie de retourner le problème dans tous les sens, mais ça ne change rien. Je ne la sens pas cette journée. Elle va être super pénible et y'a aucun moyen a priori de la rendre meilleure ! Sous tous les plans. La meilleure attitude est donc de serrer les dents et de me dire que demain ça sera différent. Moui. C'est ce que je suis censée faire. Ce que je vais faire, je n'ai pas vraiment le choix. Je sais que la vie peut être surprenante et rendre excellente une journée partie pourrie mais bon aujourd'hui ça va être vraiment difficile. Et je suis épuisée mentalement. Mais je (...)

Mes voisins qui s'aiment

Cette journée a été aussi pourrie que ce que j'avais pensé. Ça aurait pu être pire, oui, ça peut toujours l'être. Mais bon ça pourrait aller mieux hein je dis pas que la vie c'est des pluies de paillettes et des petits soleils de bonheur rieurs qui font des farandoles d'amour mais c'est pas non plus obligé d'être... eh bien, "ça". J'ai réussi à trouver un point positif cependant ! Je prenais ma douche et je me suis dit "Tiens, j'ai évoqué la Saint-Valentin l'autre jour sur JI... mais au final c'est dans deux jours et au final cette année j'en aurai pratiquement pas entendu (...)

Rentrer chez soi

Il m'est arrivé un truc trop fou ! C'est idiot, vraiment, mais ça m'a donné le sourire (un GRAND sourire bien franc !) pour toute la journée ! Bon je suis sortie de "stage" (c'est-à-dire de là où je fais mon "alternance") (alors que hier par contre j'avais un vrai stage ; mais breeeef) assez tard, comme souvent, et j'ai filé direct vers ma ville, chez mes parents (ma mère en l’occurrence). Je suis passée chercher mon ordonnance à l'hôpital et déjà premier truc qui m'a super étonnée : à quel point les gens ont été gentil. Je n'y suis allée que deux fois : le lendemain (...)

Espion insolent

J'ai presque sauté du lit ce matin tellement j'avais la rage. J'ai encore fait un rêve moite. Et p.tin celui-là j'ai décidé qu'il ne s'en sortirait pas comme ça : je suis allée l'écrire dans les moindres détails afin de pouvoir le dénoncer à ma psychiatre ET ma psychologue ! Ça lui apprendra, à ce sale cauchemar, à revenir encore et encore m'embêter ! Je me dis qu'en faisant ça, c'est comme si finalement c'est moi qui gagne la partie ; même si au réveil je me sentais mal à cause de lui. Et toc. Pareil, j'ai entamé la journée avec la hargne. "Allez, je vais en cours, et (...)

Un titre un titre un titre

Bon ben ça y est je suis rentrée ! "Et je me sens tellement différente. Épanouie, plus mature, plus ouverte d'esprit. Franchement ça m'a fait du bien et vidé la tête." Pffffff, tu parles ! Le voyage s'est bien passé, vraiment. Je suis contente d'avoir osé, d'être partie même si en fait ça n'aura duré que même pas quarante-huit heures. Donc bon difficile de dire que ça a changé ma vie. Mais je ne suis pas partie dans le même état d'esprit que les autres fois, de toute façon. Avant j'y allais en mode excessivement enthousiaste, à me répéter "tu vas voir ça va être (...)

Petit sentiment de bonheur, même fugace

Je suis allée manger avec Charlize à midi. Elle habite à Paris maintenant alors quand elle descend je ne peux pas vraiment refuser de la voir ; mais je suis contente d'y être allé, on a bien parlé. Je peux lui parler sans filtre, elle est au courant de tout... du moins je peux la mettre au courant de tout donc ça fait du bien. De ne pas se cacher. Et puis j'avais très envie d'avoir de ses nouvelles aussi. Il faudrait que je revoie Vanina également qui me manque énormément. Sinon je sniffe de l'huile essentielle de Ravintsara depuis une demi-heure parce que je suis allée embrasser (...)

Abcès de terreur

J'ai une bouffée d'angoisse intense, une bouffée de panique. Typique. Typiquement ce que je ne peux pas décrire, mais je veux écrire quand même parce que j'ai peur. Peur de ne jamais guérir, ou simplement m'en sortir. Je sais que cette angoisse n'a aucune fondation, je sais que c'est un reflet déformé qui vient de la maladie, je sais que je parle beaucoup de la maladie ici ces derniers temps en espérant que ça la tiendra à distance, mais la vérité c'est que je baigne dedans et que je ne me suis pas remise debout depuis la dernière chute. Je me noie. C'est venu bêtement en (...)

Anecdote risible du jour

J'ai trop ri en lisant cette histoire. C'est peut-être bête. Mais j'avais envie de la partager ici. Sinon en ce qui concerne le déménagement, ça avance bien. J'ai quasi fini ; demain j'embarque un dernier truc un peu encombrant (+ un balai pour tout vous dire), je fais l'état des lieux et adieuuuuuuu voisins tarés ! Adieu magnifique plancher que j'adore aussi, snif. Finalement, la grande ville me fait moins peur. Quand j'y suis allée, hier, ça a été. La résidence est vraiment cool. Elle n'est pas que réservée aux étudiants et elle est super grande. Et super bien située par (...)