Effeuille mes rêves

← Retour au journal

juin 2015

Il y a des lapins

Oui, j'avoue, je suis censée travailler... Mais y'avait un lapin dans mon rêve cette nuit. Parce que oui en ce moment je fais des rêves, plus de cauchemars !! J'ai trouvé l'astuce : de l'huile essentielle de lavande sur les poignets avant de m'endormir. Je sais que je fais des rêves supers, mais je ne m'en souviens plus au réveil. C'est une frustration moins frustrante mais bon quand même. Je me souviens d'un détail par exemple et je sais alors que c'était bien un rêve mais le reste, pffffrrrrttt. J'ai juste pas pu résister à ce lapin. Mais là faut que je travaille, que je (...)

Panique

Je suis en méga stress. Je me ménage des plages horaires concrètes et correctes pour réviser... mais la volonté derrière ne suit pas ! Du coup je me retrouve à procrastiner à foison alors que je suis loin d'être à l'aise avec les sujets qui vont tomber. Je suis très loin. Je suis dans la mouise ! J'ai peur que tout le monde voit l'imposture que je suis. J'ai tellement mais TELLEMENT besoin de vacances ! J'ai tellement envie que ça soit fini. (...)

Panique XXL

Pourquoi plus je bosse et plus j'ai l'impression de ne rien savoir ? ? ? Je me sens tellement nulle. L'impression d'être un imposteur et qu'on va bientôt me démasquer en public. La promo supérieure a passé son examen Final (-qui-donne-le-diplôme) et quand je pense à ça je me dis que moi je n'y arriverai jamais. À être diplômée. À être bonne dans mon boulot. Pourtant je bosse beaucoup ! C'est quoi le problème chez moi ?! Quand c'est pas la procrastination le problème, c'est la médiocrité, quand c'est pas la médiocrité, c'est ceci, ou cela : ZUT-EUH. (...)

Aide aide aide aide aide aide - MAYDAY

J'ai l'impression de n'avoir rien fichu... mais je vais quand même arrêter pour ce soir et me reposer, lire. Je m'en veux : j'ai séché parce que le prof faisait réviser en interrogeant. J'aurais trop stressé si j'y avais été, j'aurais explosé. Je suis à deux doigts de la crise d'apoplexie rien que d'y penser. Donc je sais que j'ai "bien fait", mais je suis hantée malgré tout par tous ces cours que j'ai raté à cause de mon état. Je m'en veux d'être malade certains jours, même si je sais que c'est ridicule. Me dire que ce n'est pas de ma faute ne me rend pas les heures que (...)

Lâche

Je jette l'éponge pour ce soir ! Ah là là là là, l'angoisse. Je ne peux pas préciser plus de détails à propos de mes exams, mais ils sont vraiment gros, vraiment compliqués (vu qu'on a tout le temps cours et donc peu de temps pour réviser), etc etc. Je fais ce que je peux, vraiment, mais j'ai l'impression que je n'ai rien appris depuis que j'ai commencé à tout réviser. Et pourtant, il y a certains chapitres sur lesquels je suis depuis deux semaines entières non stop ! Si je suis Quand je serai diplômée, je créerai un nouveau journal. (...)

Un devenir morbide

Je déteste ces périodes où je me retrouve à ne parler que d'exams sur mon journal. Je bosse depuis 9h ce matin, alternant entre révisions et pauses, et j'ai l'impression d'avoir le cerveau qui a été passé au rouleau-compresseur. J'ai rien retenu. J'espère que je ne suis pas en train de me planter complètrement... Je culpabilise d'avoir choisi ces études. Si j'avais choisi quelque chose de plus simple, si j'avais été moins orgueilleuse - ou plus réaliste quand j'ai fugué de l'école (si j'avais quitté l'école au lieu de redoubler) -, je n'en serais pas là aujourd'hui. Je (...)

Demain et après-(après-)demain

"Eh ben vas-y, casse-toi ! - Ben ouais, c'est ce que je vais faire figure-toi ! -Allez ; et bon débarras looseuse. " Dialogue fort intéressant et épique entre moi et Moi. Moi clame tout haut et à tout le monde ces derniers jours que je ne vais pas me présenter aux examens. Que je vais partir, loin, très loin. Ou peut-être juste simplement chez mes parents et que je passerai un pacte avec eux pour devenir leur esclave pour la vie s'ils acceptent de m'héberger et de me nourrir. Moi, en revanche, est plus vindicatif. (Moi l'a traité d'extension subconsciente périmée et ça lui a (...)

Pensée

Je ne suis pas une excellente élève, mais c'est ce que j'aimerais être et je fais en sorte de travailler suffisamment pour ça. Mais ça ne semble jamais être assez. Je suis épuisée de cette situation. Dans une semaine pile, ce sera fini. En attendant, il faut que je trouve le moyen de travailler sans péter un câble. (...)

C'en est fini

J'aimerais reprendre des cours de chant. J'ai envoyé un texto à mon ancienne prof pour voir si elle donne des cours en juillet. Mon école m'a surchargée de contraintes pour l'été. De stages en tout genre. Alors juillet c'est le seul moment où je pourrai (à peu près) faire ce que je veux. Et je rêve de savoir chanter. Je chante mal parce que je me retiens, j'ai peur qu'on m'entende, mais je rêverais vraiment de chanter joliment. Je pourrais m'enregistrer pour savoir à quel point je chante juste/faux mais je déteste tellement m'entendre que je suis capable de me crisper et de ne (...)

Orage chaud

J'ai mal dormi. J'espère que ce n'est pas parce que ça fait trois jours que je prends du Xanax pour ça. J'en avais besoin pour être sûre de dormir malgré les examens mais maintenant j'arrête à nouveau, sauf que mon corps se remet tout juste d'un sevrage et je le nargue avec les substances qui l'ont provoqué pour le resevrer derrière. Pas cool. Je vais aller à la librairie ce matin avant d'aller manger un kebab avec Cathel et Maëlle. Et ensuite, immersion professionnelle jusqu'à 20h30, ô joie. (...)

Prémonitoire ?

J'ai rêvé que je me faisais kidnapper par des légumes. Légumes verts et carottes essentiellement. Ils formaient un lit sur lequel ils me couchaient et il y avait des racines qui poussaient pour s'emmêler autour de mes poignets et m'attacher. Ensuite, ils roulaient sur eux-mêmes pour qu'on se déplace. N'importe nawak. (...)

Plus de fausse façade

Mais en fait j'aime bien ma vie. C'est con mais je suis heureuse quand je suis plongée dans mes livres. Ils m'apaisent, m'apprennent des trucs, me donnent de nouvelles perspectives... Je n'aime décidément pas les sorties. Tous les genres de sorties (sauf le cinéma ou aller dans une librairie) ; et j'ai longtemps eu honte de ça mais aujourd'hui je me rends compte que ça au moins c'est vraiment moi. C'était horrible la sortie kebab au final. Pas à cause des gens, ils sont très bien les gens, mais je me sentais déphasée avec la réalité. J'ai des épisodes psychotiques comme ça (...)

Est-ce que tout est foutu ?

Les immersions professionnelles se passent de plus en plus mal. Une catastrophe, vraiment. Mathématiquement ça ne devrait même pas être possible de faire plus nul à chaque fois, de faire pire que le niveau zéro, de faire du moins 1000 en terme d'efficacité. Ça empire à chaque fois, chaque jour, quoi que je fasse. Je touche tous les jours un peu plus le fond. J'ai cherché du réconfort auprès de Cathel et Maëlle mais j'aurais tout aussi bien pu demander à un mur. Quand je veux remonter le mroal à quelqu'un, parce que j'ai confiance en lui et en ce qu'il fait, personnellement, (...)

Vacs

Oooooh bon sang enfin je suis en vacances ! Enfin, pas stricto senso. Beaucoup d'immersions professionnelles sont encore prévues, ainsi que des stages, et je ne suis pas tranquille parce que j'ai peur d'avoir foiré mon dernier examen et de l'avoir au rattrapage du coup. MAIS. Ceci mis à part... vacances. Été surtout ! C'est-à-dire : plage et glandouille sous le ventilateur. Nage et lectureS. Comme je l'ai dit, j'ai fait une liste de toutes les choses que je voulais faire. J'ai fini à l'instant "Imparfaits, libres et heureux" de Christophe André. Une bonne chose de faite. (...)

Pensée productive

L'instant "pensée productive". Métaphore pro il-ne-faut-pas-avoir-peur-d'un-psychologue. Quand quelque chose cloche dans la vie, n'importe quoi, aller chez le psy c'est comme engager un capitaine sur un bateau à la dérive. Il ne va pas nous apprendre des trucs de ouf venus d'une autre dimension (sinon ce seraient des choses déjà connues : pour manœuvrer un bateau au bout d'un moment y'a pas trente-six solutions) mais des petits trucs qui vont aider le patient à reprendre les commandes. Quel que soit le problème. Si y'a bien un truc fondamental que j'ai compris c'est qu'on a tous (...)

Incompris

Je m'auto-saoûle. Dix minutes que je me parle toute seule, avec un faux accent caricatural de racaille. "Vas-yyyyyy là tu t'prends pour qui gros ?". C'est ridicule je ne sais pas pourquoi je fais ça. Je ne sais point. Pointi pointu. Je lis tout haut mon texte avec un accent de racaille, aussi, là encore, wesh, ok, c'est bon, Aloha ooh Aloha arrête ! "Yo va t'faire m..." mmmmmoui on lui dira ! C'était censé être un exercice pour booster ma créativité. Mais que dalle. Je n'ai pas de créativité. Sniff. J'ai essayé d'écrire tout à l'heure mais j'avais l'impression de perdre mon (...)

Changer sa façon de penser

J'ai tout un tas de PDFs sur mon ordi : en général ils se divisent dans les catégories de ceux qui concernent mes études et ceux qui relèvent du développement personnel. J'ai commencé à copier certains points intéressants en brouillon dans ce journal pour moi, pour plus tard, parce que ça me booste ce genre de lecture, et puis... je me suis dit que j'allais en faire profiter le plus de gens possible. Bon je sais que je ne suis pas lue par des foules mais je me dis que peut-être ça pourra aider quelqu'un qui tombe par hasard ici ? Ou pas, bref, je mets tout ici et chacun prend ce (...)

Miettes

J'essaie de me réveiller. Pas de me réveiller par rapport à la nuit que j'ai passé. Non. Me réveiller, moi. Toute entière. Je suis la seule à avoir l'impression de passer mes journées la tête dans le sable ? Sans vivre vraiment ? Pourtant j'ai tout ce qu'il me faut, je l'ai déjà écrit. Alors quoi, ma vie restera trop lisse parce que je dors debout ? Sans rien pour la faire frémir parce que mes journées se traînent en bâillant ? Na. Je me suis fait un planning des choses à faire et chaque jour je m'efforce d'en faire quatre. Le sentiment d'angoisse qui suit les examen (...)

En quête d'idées

Je cherche de nouvelles choses à écrire dans ce journal. Je suis vraiment accro à l'écriture. J'ai envie d'écrire tout le temps : dans mon journal papier comme dans celui-ci, dans mon carnet de lectures, dans mon carnet fourre-tout... Je me suis inscrite sur ce site, qui s'appelle "3 pages", qui "pousse" à écrire 750 mots par jour. Dans l'espoir de me booster un peu par rapport à mes fictions. Je me trouve de plus en plus nulle, en ce qui les concerne. Mais je continue quand même parce que m'enfermer physiquement et mentalement pour écrire des choses qui n'existent pas et (...)