Effeuille mes rêves

← Retour au journal

novembre 2016

Le livre se referme

J'ai repoussé le rendez-vous du mieux que j'ai pu. Un rendez-vous que j'ai moi-même fixé. L'ironie résonne désagréablement dans mes oreilles, tiens, ça fait comme un écho. La date du 8, c'était pour éviter de me débiner ; mais on en est pas passé loin autant se l'avouer. Je crois que ce ne serait pas cool à ce stade de me mentir là-dessus. Ce n'est pas de la peur. Comme ce n'est pas non plus le fait de ce relent d'excitation à la relecture, et cet espèce de choc qui n'en est pas vraiment un d'avoir écouté la voix que j'avais il y a un an... Les mélanges de sentiment, (...)