Effeuille mes rêves

22

Sonny m’a appelée pour me souhaiter mon anniversaire.

Je me rends compte que c’est moi qui complique beaucoup les choses en ne lui expliquant pas tout ce que je ressens et vis. En partant du principe qu’elle comprendra pas. C’est vrai, quoi, elle est vachement intelligente quand même. Elle aussi a des problèmes et comprend des choses sur elle-même, alors pourquoi ne comprendrait-elle pas des choses sur moi ?

J’en sais rien mais je bloque toujours. Je me sens écrasée. Comme si ses problèmes venaient écraser les miens, je me sens mal au bout d’un moment.
Alors qu’aujourd’hui, j’ai la preuve qu’elle fait/dit rien de mal.

Ça vient juste de moi.

J’espère qu’elle me pardonnera si elle l’apprend un jour… J’ai honte d’être aussi conne.

Bon bah sinon j’ai 22 ans.

J’ai une mauvaise impression pour cette année. Enfin pas mauvaise dans le sens où il va se passer des trucs affreux, mais mauvaise dans le sens où j’ai la sensation que c’est pas cette année encore que je vais sortir la tête de l’eau, que je vais m’en sortir pour de bon ; je sens que je vais encore douiller très fort.

Bon, en même temps, vu l’état dans lequel je suis retombée ces derniers jours, ça coule de source.

Sonny m’a conseillé de prendre rendez-vous chez un magnétiseur, j’ai pas essayé encore ça.

C’est ça qui m’a gênée dans la conversation. Elle a toujours vu plus de choses, sait plus de choses, vit plus de choses (bonnes et mauvaises), quoi que je fasse.
Je suis en dépression mais la façon dont elle m’a parlé de ses problèmes et de ses blocages et tout, bah j’ai l’impression que elle c’est plus grave, et que c’est donc elle qui doit avoir la priorité. Pour tout. Et j’ai encore eu l’idée que je passais derrière, que je valais moins, pire même : que je souffrais pas assez pour avoir de l'"importance". Que j’étais trop bête pour m’en tirer parce que je n’étais pas arrivée à de grandes conclusions sur le pourquoi et le comment de mon mal.

C’est idiot, je sais. En plus, si elle savait tout ça, elle aurait encore quelque chose de très spirituel à dire et je me sentirais encore plus stupide parce que malgré tout le travail spirituel que je fais je ne suis pas capable de me sortir de la mouise toute seule.

Ce sont pas des réflexions super réjouissantes pour un anniversaire, désolée, mais chaque année c’est pareil avec moi.

C’est pour ça que je ne le fête que très discrètement maintenant. Et que je ne fous plus les pieds à l’Antroom plus d’une journée parce que là-bas c’est vingt fois pire.