Effeuille mes rêves

Anniversaire et avantage d'être célibataire

Hééééé !

J’ai réussi ! J’ai réussi à utiliser la loi de l’ATTRACTION !

J’avais écrit il y a cinq jours que je voulais attirer à moi des réécritures de contes eeeeeet je suis tombée sur ce livre* qui est le préquelle d’un téléfilm qui va bientôt passer sur Disney Chanel !

Voici la bande-annonce. Bon c’est en anglais donc perso j’ai rien compris mais ça va être trop cool !
Enfin c’est sympa quoi. Quand on aime Disney. J’aime Disney. En fait, j’adore Disney. Bien évidemment que l’univers Disney ne reflète pas du tout la vraie vie, et peut-être qu’il crée des illusions douloureuses chez certain(e)s (et j’en fais peut-être partie), mais je préfère me dire que c’est une métaphore. Une oasis. Un "endroit", ou du moins une projection d’endroit, où l’on peut visualiser ce qu’est l’idéal… un monde certes lisse mais où l’on peut esquisser notre/nos idéal/aux. L’idéal du bonheur pour toujours, l’idéal de l’amour cristallisé, etc etc. Pas grave que ça soit pas réel, quand on le sait. C’est une pause agréable dans une vie qui ne l’est pas toujours. Où tout n’est pas simple. Où faire les bons choix dépend de… tellement ! Où l’on peut ressentir de bonnes choses même quand on est dans une phase difficile. C’est ça que j’aime.

Sinon, c’est mon anniv', ça y est. Et j’ai une excellente nouvelle : c’est la première année où je suis de super bonne humeur ! Je ne déprime pas !

Pas à cause du bouquin (il est sympa mais pas révolutionnaire ; c’est du jeunesse). Et malgré que j’aie fait un cauchemar affreux cette nuit, où toute ma famille me rejetait et cessait de m’aimer… brrr !

J’ai une bonne intuition pour cette année. Enfin, je crois. Je me sens un peu plus… légère que les années précédentes. Je ne dis pas que tout va changer, mais… peut-être. J’ai de l’espoir. Pour cette année, pour l’année prochaine… Je me sens plus (+) capable d’attendre ; et d’agir, quand il le faut.

Bon. Renouvelons l’expérience de la loi d’attraction :

  • Je veux une autre réécriture / adaptation de contes, en livre ou en film.

  • Je veux découvrir un nouveau groupe, rock, cool, qui fait des chansons qui donnent la pêche.

  • Et un troisième test… Je veux entendre le nom d’Agamemnon placé quelque part dans une conversation autour de moi.

Au pire, je perds rien hein. Mais ça peut marcher ! Je suis complètement euphorique. C’est vraiment réconfortant. Je commence à vraiment me reposer. Ça fait du bien.

Petite liste de tout ce qui va dans ma vie (enfin pas TOUT parce que anonymat, mais le plus gros) :

  • J’ai 24 ans et je me sens bien dans ma peau. J’ai beau être maladroite, anti-glamour, et tout, je fais la paix avec moi-même.

  • Je fais des études. C’est-à-dire que pour l’instant j’échappe au stress de chercher un emploi. Pour l’instant, je sais où je vais (objectif diplôme). On verra après pour le reste.

  • Je fais des études qui me plaisent. Ok, y’a des jours où ça me saoule, où je voudrais tout lâcher, mais c’est le surmenage qui parle. TOUT me saoule dans ces moments-là, quasiment. N’importe quel métier me saoulerait, donc c’est juste une histoire d’émotions, pas de priorités à revoir.

  • Mon futur métier est cool quand même.

  • Je suis libre comme l’air !


    Je veux dire par là que j’ai trois amies qui vont se marier. Elles, vivent en couple. Alors autant trouver l’amour me fait bien évidemment rêver, mais quand je prends conscience du stress de malade que je me taperais si ça me tombais dessus… ben je savoure mon célibat !

    C’est vrai quoi, c’est une angoisse permanente. Pour moi en tout cas. VIVRE AVEC QUELQU’UN D’AUTRE QUOI. Quelqu’un qui sait quand tu vas aux toilettes. Combien de temps tu restes sous la douche. Qui m’entend chanter faux. Et puis même avant tout ça : premier rendez-vous = stress+++. Comment je fais pour ne pas me ridiculiser ?? ? Et comment je m’habille (moi j’aime les jeans crasseux, pas les robes ; je fais quoi je change mes habitudes ? ! Ça va être trop flagrant !) et je dois arriver pile à l’heure ET qu’est-ce qu’on va faire et si jamais il me trouve ennuyeuse ET il paraît que socialement parlant ça ne se fait pas de s’enfuir en courant si on panique, etc… Et je rencontre ses parents et s’ils ne m’aimaient pas ?


    Je pourrais continuer comme ça pendant des kilomètres. Tout tout tout me stresserait !

    Et moi je vis toute seule. Ou chez mes parents pendant les vacances, mais je choisis de rentrer parce que je ne veux pas qu’on perde notre lien familial fort. Je peux faire ce que je veux quand j’en ai envie. Ok je suis pas le genre à sortir jusqu’à pas d’heure, mais je suis libre de tout engagement, les doigts de pied en éventail. Tout l’temps.

    Bon évidemment je ne diabolise pas le fait d’être en couple… je positive, c’est tout.

  • Même registre : ok je n’ai pas à mes côtés le mec parfait et attentionné mais… (déjà "parfait" ça n’existe pas)... je ne suis pas tombée amoureuse du pire des blaireaux qui me rendrait malheureuse non plus ! Et ÇA c’est bien.

  • J’ai largement de quoi m’occuper pendant les vacs, et 85% d’activités qui me plaisent vraiment.

* On en parle de ce nouveau design du site de la Fnac ? Il me laisse totalement… perplexe. Mais bon, il paraît qu’on s’habitue à tout.