Effeuille mes rêves

Ça urge

J’me sens angoissée, c’est terrible.

Comme si j’allais perdre quelque chose. Comme si en craignant de perdre quelque chose j’allais perdre encore plus. Comme si la fin du monde allait finalement bien arriver.

J’vais aller prendre l’air, ça va me faire du bien.

Mais j’appréhende ma rentrée, un truc de dingue. J’ai envie d’y croire, vraiment, je me bourre le coeur d’espoir et de "peut-être que finalement… ?" mais j’ai un mauvais sentiment et en général ils ne se trompent jamais.

Pourtant qu’est-ce que je ne donnerais pas pour que ça soit le cas.

J’vais quand même pas passer ma vie à attendre ce p.tain de changement !  !  !

J’ai déjà essayé de le provoquer et j’ai échoué.
Alors quoi maintenant ?
Vivre sans, peut-être, tout simplement. Vivre avec la peur. Vivre sans le vrai bonheur. Ça me blesse de le penser mais peut-être qu’en fait je n’y ai tout bêtement pas droit. J’ai essayé si fort de me persuader que je n’aurai plus peur de rien… Et là je suis recroquevillée dans ma chambre en priant pour que le temps s’inverse et que demain on fasse un saut dans le passé pour me ramener au début des vacances.

J’vais aller faire un tour dehors, ça urge.