Effeuille mes rêves

Carnets

J’ai visité le studio que j’allais occuper pendant l’année, ce matin. En fait, pour être plus précise, je suis allée donner les papiers, prendre la clé, et faire l’état des lieux (j’avais déjà visité). Il est plus petit que dans mon souvenir… plus "délabré" aussi… Mais y’a aucun souci : plus c’est étriqué et dépenaillé, plus ça me plaît !
Ça fait studio de compèt', studio qui a vécu, j’aime bien ça !

Et ensuite j’ai enchaîné avec ma séance de psy. C’était cool ! Vu que la dernière fois j’avais évoqué mes difficultés à me concentrer, j’ai parlé ce coup-ci de ma conversion au mind-mapping et ma thérapeute a tellement été emballée elle aussi qu’elle m’a demandé les coordonnées de la collègue de ma mère !
J’ai eu l’impression d’avoir servi à quelque chose, c’était comme si je lui avais rendu un peu de tout le bien qu’elle a fait pour moi. C’était gratifiant. Pas nécessaire car elle fait son boulot, mais c’était sympa.

Le plus important, c’est qu’elle m’a suggéré de tenir un carnet de réussites dans lequel je dois noter chaque jour trois choses que j’ai faites dont je suis fière AVEC au moins l’une d’entre elles ayant pour thématique ma relation avec les autres. Ça ne va pas être facile à faire tenir sur la durée, mais je suis contente de le faire ! La gentille suisse avec qui je communique par e-mail m’en avait parlé une fois, j’avais trouvé ça super mais je ne l’avais pas adopté : je suis enchantée d’avoir sauté le pas !

Il faut dire que j’adore les carnets.

Actuellement, j’en ai… quatre - cinq si on compte celui-là - : un journal intime support papier (qui au début n’était qu’un compte-rendu de ma dépression, de ma progression, mais qui s’est transformé en JI ponctuel), un carnet d’idées, un cahier des rêves (pour mon hynothérapeute), et un calepin d’hypnose. J’envisage même d’en faire un pour mes sessions de tarot (parce que je me suis ENFIN réconciliée avec mes cartes ! ! J’arrive de nouveau à tirer et à interpréter les présages ! Quand c’est le bon moment).
Je les cache, je les personnifie. Je les remplis avec un bout de mon âme et ça me fait énormément de bien. On devrait TOUS avoir nos carnets secrets. J’ai lu je ne sais plus où qu’au Japon par exemple, c’est très courant, et que les jeunes s’échangeaient même leurs journaux intimes…

AH oui je me souviens où j’ai appris ça ! Dans Sailor Moon. Merci B. !