Effeuille mes rêves

Comme un soufflé

Mon pétage de câble de tout à l’heure est passé…

Je compte le laisser en ligne pour ne pas oublier. Ne pas faire l’autruche et prétendre que tout va bien, tout le temps, comme je le fais avec mes proches et… bah, tous les gens que je croise en fait.
Je crois que j’ai parfois tendance à fermer les yeux trop facilement sur le fait que je ne suis pas encore totalement tirée d’affaire. Que c’est toujours aussi dur quand je suis en "rechute". Qu’il faut toujours se battre aussi fort. Et que je n’ai pas toujours la force nécessaire parce que je ne suis qu’une humaine, une petite gens.

Je tenais donc à revenir pour écrire que c’est passé. Que j’ai pas fait de connerie.

J’ai eu peur parce que sur le coup j’étais vraiment pas bien. Mais heureusement c’est passé. Je sais que je radote mais ça a été plutôt violent.

J’ai pu récupérer mes cachets. J’ai cru pendant quelques heures que mon ordonnance était périmée donc ça a contribué à ma panique mais en fait NON - tout va bien. J’ai cru que j’allais pleurer devant tout le monde à la pharmacie tellement j’étais soulagée.

Bon il faudrait quand même que je dise un mot sur Paris. Parce que ça s’est bien passé malgré la mauvaise impression que je donne !

(Plus tard !)

Y’a juste eu Cathel qui… elle dit parfois des trucs… elle se rend pas compte. Moi je la crois, je sais jamais quand elle plaisante ou pas. Donc ça peut faire des dégâts.