Effeuille mes rêves

Départ vers ToonVille

H - 1h30.

Une heure trente !  !  !

Je ne suis pas prête DU TOUT. Mentalement je le suis à disons 97%. Facile à dire maintenant que je ne suis pas dans la voiture et que ça n’est pas concret. Mais pour un début de journée, c’est pas mal.

Tellement d’incertitudes pour la suite.

Est-ce que je vais pouvoir continuer à écrire ici ?
Est-ce que je vais être débordée de travail ?
Est-ce que je vais dormir sous un pont (c’est l’école qui organise le séjour, alors je m’attends à tout… rhooo mais oui allez j’avoue que j’exagère : ils font des trucs affreux - moralement surtout - mais ils ne sont pas si mauvais que ça qualitativement parlant) ?
Est-ce que je vais rencontrer des Toons ? J’ai surnommé la ville ToonVille, j’avoue ne pas l’avoir fait complètement au hasard. J’espère secrètement bien m’amuser. Toons = surprises funs. Même si je serai perdue dans la montagne. En théorie. Si vous vouliez cacher une porte secrète vers un monde parallèle ultra coloré où tout le monde chante tout le temps, la mettriez-vous en plein Paris ? Nan. Parce qu’il y a le mot "secrète" dans ma phrase.
Est-ce que Cathel va me supporter trois semaines entières ? ? Sais pas. Est-ce que moi-même je vais me supporter, j’en sais rieeeeen du tout.

Mais je suis optimiste.

Il y a quelques mois, je pensais que je ne survivrais pas à l’angoisse que ce stage particulier ferait inéluctablement naître en moi.
Eh bien finalement : je ne suis pas stressée.

Bon, c’est facile à dire puisque je n’y suis pas encore.

Mais autrefois j’aurais commencé à stresser depuis trois jours. Intensément. H - 1h15 j’aurais eu mal au ventre et tout. Là non.

Progrès ! Youpi !

Après tout, vu les circonstances, je m’en sors vraiment bien.

Et y’a aucune raison que je fasse pire que ce que j’ai déjà fait dans les autres stages de toute façon. Bien qu’à chaque fois que je dise ça, quelque chose de - surprise ! - pire se produit.

Mais là, ça va aller.

H - 1 !  !  !

Je me suis préparée entre temps. Oui, l’organisation ce n’est pas mon fort. Autant je peux être hyper précise et pinailleuse sur des petits détails longtemps à l’avance. Autant je fais tout le reste au dernier moment. Ça m’évite d’angoisser.

Allez. Des Toons chaque jour. Je reviendrai chaque jour écrire leS Toons du jour. Et je découvrirai une vérité universelle une fois sur place. Non en fait pas forcément. Mais l’un des points que j’ai cité l’autre jour se réalisera. Oui. Tout ça est parfaitement plausible.

T-r-o-p b-i-e-n. Moi aussi je voyage. Yep. (Une fois tous les huit ans, certes, mais quand même !).