Effeuille mes rêves

Échanges humains

Soirée annulée.

Et je n’ai absolument rien fait pour ça ! Je le jure !
(Ok, à part peut-être espérer très fort..)

Techniquement, je n’ai pas à culpabiliser puisque, malgré mes contestations multiples et virulentes, j’ai joué le jeu jusqu’au bout. Comme quoi il était aussi mal à l’aise que moi - ce que je ne peux que comprendre.

J’ai quand même été, après l’avoir su, d’une bonne humeur rayonnante toute la fin de l’aprèm.

Bon, ok, je suis une lâche et une dégonflée de la vie.

Mais ça, y’a que vous et moi qui le savons. Et de moi à moi, je me dis que je ferai mieux la prochaine fois, c’est pas non plus le seul contact que j’aurai d’ici trois ans hein. Y’aura d’autres occas' de prouver que je peux changer, m’améliorer, me sociabiliser.
D’ailleurs, aujourd’hui en cours j’ai parlé sans aucun stress avec plusieurs personnes que je ne connaissais pas du tout. J’me suis impressionnée.

Comme quoi quand on ne me met pas la pression… Cathel l’appellait "ton dulciné", le gars, pour m’embêter. Sauf que au-delà de m’embêter, ça me paralysait complètement moi !

Allez, tout le monde peut être sauvé. J’ai la foi, j’ai l’espoir. C’pas parce que sur ce coup-là j’ai pas assuré (même si je répète officiellement je suis irréprochable) que je suis hermétique à toute forme d’échange humain.

Et demain : grasse mat' !  !  !