Effeuille mes rêves

En quête d'idées

Je cherche de nouvelles choses à écrire dans ce journal.

Je suis vraiment accro à l’écriture. J’ai envie d’écrire tout le temps : dans mon journal papier comme dans celui-ci, dans mon carnet de lectures, dans mon carnet fourre-tout...
Je me suis inscrite sur ce site, qui s’appelle "3 pages", qui "pousse" à écrire 750 mots par jour. Dans l’espoir de me booster un peu par rapport à mes fictions.
Je me trouve de plus en plus nulle, en ce qui les concerne. Mais je continue quand même parce que m’enfermer physiquement et mentalement pour écrire des choses qui n’existent pas et n’existeront jamais - le fantastique étant mon genre de prédilection… et bien j’adore ça !

J’ai acheté trois journaux intimes d’écrivains, il y a quelques temps, et parfois je les parcours, je lis quelques lignes au hasard… Et je me sens toute petite.
Je ne suis pas et ne serai jamais écrivain, mais c’est beau de rêver. Quoi que je n’arrive bien évidemment pas à leur niveau. Eux leur quotidien est rempli d’argumentations réfléchies, et le mien est rempli de… ben, de ça, de ce qu’il y a ici, ni plus ni moins.

On ne peut pas dire que je parte dans de grands discours. Ce n’est pas grave, hein, j’aime ce que je confie à JI. Mais disons que je ne bouleverse la vie de personne. Je suis une internaute parmi tous. Ce n’est pas plus mal, quelque part, la célébrité à travers JI ne m’a jamais effleuré l’esprit !
Mais c’est vrai que parfois tout confier à un journal qui ne répond pas… C’est enrichissant. Ça c’est sûr. Quand je me relis, bien plus tard, c’est un véritable bonheur. Mais les retours sont passionnant également.

Bref, pour en revenir à ce journal, je cherche désespérément de nouvelles idées. Si quelqu’un en a, je suis carrément preneuse.

En attendant, je suis tombée sur une liste de questions, à titre d’exemple :

  • Qu’est-ce qui m’a rendu le plus heureux aujourd’hui ?

  • Qu’est-ce qui m’a le plus énervé aujourd’hui ?

  • Est-ce que j’ai aimé cette journée ?

  • Qu’est-ce que j’aimerais faire demain ?

Bon ok, on ne tape pas dans l’original. Mais c’est déjà ça !

Aujourd’hui j’ai mangé au restau avec ma famille pour l’anniv' à ma grand-mère. J’ai acheté un programme de développement personnel sur le bonheur (et bon sang j’espère fooooort ne pas le regretter...). J’ai chanté à tue-tête en conduisant. Je suis montée à la ville-où-je-fais-mes-études avec ma voiture et l’ai laissée dans le parking sous-terrain parce que je rentre demain.
Ah et je me suis baladée dans le parking pendant un quart d’heure en cherchant la porte qui mène à l’ascenseur de ma résidence mais en vain. Le parking loge notre local poubelle mais je n’ai pas su le retrouver.
J’ai écrit aussi, comme je le disais. Ça a été une journée bien remplie. Je pense chaque jour au film "Vice Versa" de Pixar. J’essaie d’imaginer mes propres émotions personnifiées vivre en moi. J’essaie de titiller Joie.

J’ai pas envie de faire du sport, et je m’en veux un peu parce que vu que je vais rentrer pour l’été chez mes parents je ne pourrai pas faire de vélo elliptique là-bas… mais tant pis. Pas envie, pas envie, na.

Et cette année, les gars, INTERDICTION de culpabiliser ! Oui je suis une fille hypra solitaire, extrémiste de la solitude. Mais c’est ce que je suis, je suis bien comme ça, j’ai le droit de vivre comme ça, et ZUT à la fin. Si je veux passer mon été à écrire et à aller en stage/immersion professionnelle, c’est mon droit.

Chercher de nouvelles idées me fait un peu réfléchir sur l’utilité, sur la légitimité de ce journal. Pourquoi est-ce que j’écris ? Pour qui, aussi ?
Je veux dire : je ne sais pas qui me lit. On m’a déjà fait des compliments (qui m’ont énormément touchée, sérieux, le plaisir que c’est d’avoir un retour sur ce qu’on vit... !) mais quelque part je ne sais pas si quelqu’un me lit au quotidien en "s’appropriant" mes propos ou si on parcourt vaguement mes textes en diagonale.
Je ne sais pas si je fais écho chez quelqu’un, même sans rien viser d’extraordinaire. J’aimerais bien, je crois.

Mais ce n’est pas le but du site, donc ce n’est pas mon but. Mon but à moi, c’est vraiment de me relire quelques années plus tard. Même en écrivant que des banalités, c’est un sentiment indicible et très positif. Très productif. Ça me fait me dire que ma vie n’est pas inutile, que finalement je ne suis pas si mauvaise que ça. Enfin c’est un peu compliqué d’expliquer pourquoi j’en viens à penser ça, mais voilà. Ça me permet d’apprendre des choses sur moi, que j’aille bien ou mal. C’est passionnant.

Non vraiment, ces vacances s’annoncent bien. Malgré toutes les galères que l’école semble décidée à mettre sur mon chemin.

On-y-croit !  !  !