Effeuille mes rêves

Enthousiasme

J’essaie de retourner le problème dans tous les sens, mais ça ne change rien.

Je ne la sens pas cette journée.

Elle va être super pénible et y’a aucun moyen a priori de la rendre meilleure ! Sous tous les plans. La meilleure attitude est donc de serrer les dents et de me dire que demain ça sera différent.
Moui. C’est ce que je suis censée faire. Ce que je vais faire, je n’ai pas vraiment le choix. Je sais que la vie peut être surprenante et rendre excellente une journée partie pourrie mais bon aujourd’hui ça va être vraiment difficile.

Et je suis épuisée mentalement. Mais je veux dire : à long terme. Il me faudrait de très longues vacances à ne rien faire, peut-être, pour m’en remettre or pendant les prochaines… ça ne sera pas exactement ça.

Mais j’ai des vacances, c’est déjà bien. Disons que même si je fais n’importe quoi à mes méga oraux, y’aura les vacances après, quelle que soit ma note. J’imagine que c’est comme ça que je suis censée penser. Raisonner. Ça sonne juste faux ; j’ai pas envie de traverser tout ça. Je suis à plat niveau énergie. Vraiment à plat.

Non mais je ne veux pas me plaindre non plus ; c’est vraiment pas la mer à boire y’a juste à attendre que ça passe et puis voilà !

Les prochaines huit heures vont en durer quarante. Mais allez, faut y aller…