Effeuille mes rêves

Espoir

Aujourd’hui je suis joyeuse !

Vraiment joyeuse. Une joie gratuite, sans que je sache pourquoi. Une joie délicate et qui peut se faire souffler au moindre caprice émotionnel.

Mais j’écris très peu sur la joie, donc je voulais venir ici pour laisser une trace.

J’ai un gros examen cette semaine + trois très importants et décisifs en juin (et réputés parmi les plus durs de l’ensemble de ma scolarité) + encore quelques autres ensuite, moins impressionnants mais au final tout aussi importants. Je devrais être rongée par le stress.

Mais ce n’est pas le cas. Écouter de la musique me ravit. Le film que j’ai vu hier au cinéma m’a ravie, je ne m’attendais pas à aimer (c’est "À la poursuite de demain"). Au final j’en suis ressortie optimiste avec l’envie d’encore essayer de mettre de la joie dans chacune de mes journées, même si ça n’est pas évident.

J’ai peur pour ce stage avec Jareth, bien sûr, mais après tout une fois que ça sera passé… On n’en parlera plus. Je sais déjà que je vais me ridiculiser à un moment, parce que ça fait cinq ans que c’est la même chose : je commence à être au courant de l’ironie du truc maintenant.

Mais ce n’est pas grave, pour l’instant je ne pense qu’à maintenant et même si je dois réviser… j’ai de l’espoir pour mon futur !

Même si je ne suis pas à l’abri d’une rechute, ou d’un coup de déprime "normal". J’ai quand même de l’espoir.

P.S : Ah et j’ai découvert un jus de fruits trop bon : mûre-myrtille.