Effeuille mes rêves

Glutineux - touche finale de mon écrit

Du coup pourquoi on s’échine à avoir des objectifs ?

À désirer des trucs et à ressentir ? Au final, qu’est-ce que ça change ? On meurt. Je n’ai pas une vision pessimiste de la mort, mais elle n’a aucun lien avec la vie à part qu’elle s’y incruste pile à temps pour lui voler la vedette.

Mais du coup. À quoi ça sert tout ça ?