Effeuille mes rêves

Il se s'est rien passé du tout

Comme il était évident que ça allait arriver… Il ne s’est strictement rien passé.

C’est pas que j’avais un espoir quelconque, mais je m’étais imaginé - oh très vite fait et sans même y prêter attention - que Jareth et moi allions nous retrouver, par hasard, à un moment face à face et… tomberfousamoureuxet… Oh oui je sais ça craint, Future Moi qui relit ce journal, range ces sourcils froncés et ce sac-à-vomi-de-rire-mouarfmouarf.

Je suis une idiote finie, sérieux. Phase terminale même. Je n’ai même pas envie de me rapprocher de ce gars ! Mais je bugue sur lui sans que ma volonté ne puisse avoir son mot à dire.
J’évite son regard, je me raidis quand il est à côté de moi. Forcément ça envoie pas de bons signaux donc lui il s’en fout de moi du coup, il ne me regarde pas non plus ; et plus il ne me regarde pas, plus je déprime.

Je m’en veux, franchement. Pire que la période où j’arrêtais pas de m’excuser sur ce journal de "me plaindre excessivement".

Je me suis toujours jurée de ne pas devenir ce genre de fille neuneu, cucul la praline, qui ne sait que parler garçon, qui tombe amoureuse de quelqu’un qui la fait directement ou indirectement souffrir. JE NE SUIS PAS AMOUREUSE, ATTENTION. Non je suis obsédée aléatoirement sans rien pouvoir y faire. Un peu comme si on avait kidnappé ma volonté. Ma stupide volonté qui s’écrase face à la dépression et face à tous les sujets importants de ma vie !

Non là je geins et c’est inadmissible.

C’est bon, c’est pas la fin du monde surtout que la psychiatre m’a expliqué que vu mon histoire c’est un phénomène normal. Mais ça me fait suer. Grave suer. J’ai envoyé un texto à Maëlle pour en parler un peu mais pfff c’est pas de parler que j’ai besoin, c’est de concret ! De passer à autre chose !

Je vais pas réviser puisque c’est comme ça. Vais prendre une douche. Et bouquiner. Et mes examssupersimportantsdelamortquitue, f.ck.

P.S : Mais pour l’instant je n’ai pas craqué et sorti mes cartes !