Effeuille mes rêves

Impatiente

J’avais envie de me confier aujourd’hui.

Alors j’ai parlé à Vaea.

Je lui ai parlé un peu des cartes. Je lui ai dit ce que je ressentais. Que ma vie avait déjà changé et que j’en étais ravie mais que ça n’était pas encore ce qu’on appelle le bonheur, mais qu’il ne me manque plus grand-chose pour l’atteindre. Pour que les choses soient telles que ce à quoi j’aspire du plus profond de moi, qu’elles soient "bien" enfin. Je l’ai mieux expliqué sur le coup. Que pour l’instant on ne pouvait pas dire que j’étais pleinement heureuse mais que je me sentais bien et que c’était déjà pas mal.

Je me demande si je n’aurais pas dû me taire.
J’ai été plutôt spontanée pour le coup. Avec ce genre de sentiments, qui me sont chers et qui m’obsèdent, je le suis rarement à l’extérieur. Mais Vaea fait partie des gens qui comprennent, donc de ceux qui ont ma confiance.
Me confier comme ça juste parce que j’en ai envie, en général, ça me retombe dessus après. Je pense cependant que cette fois est différente.

Sa réponse était intéressante surtout.

Je lui racontais donc que j’étais tellement impatiente de voir ma vie changer que je n’étais plus capable d’écouter ce que les cartes avaient à me dire.
Et elle m’a dit exactement ce que je dirais à une tierce personne dans mon cas. "Ne te focalise pas trop sur tes cartes en ce qui concerne cette question. Laisse faire la vie. Détends-toi. Si tu te bloques sur la peur que tu ressens à force de craindre que rien ne change, tu bloqueras également le changement. Alors profite de la vie comme elle est".

C’est même le conseil que je m’étais auto-donné, mais par impatience et par manque de confiance en moi je l’ai mis de côté en espérant que les choses s’accélèrent quand même.

J’espère que je n’aurai pas à attendre trop longtemps. Encore un peu je veux bien, mais voilà quoi. J’veux vivre ma jeunesse à fond pendant que je le peux encore.