Effeuille mes rêves

Instant futilité [attention âmes sensibles]

Je sais : j’ai un grain dans la tête.

Mais j’adore les fées ! Oui je sais aussi que je l’ai déjà dit.

Je n’aime pas parler de certaines choses sur ce journal, parce que mes mots n’ont pas une portée assez grande. Comment est-ce que je pourrais expliquer cette passion ridicule pour le monde des fées, à mon âge ? Et même sans ça. Même sans parler de chiffre pour me définir partiellement. Comment puis-je évoquer ce bonheur qui me surprend quand je vois quelque chose de l’univers des fées, si coloré, si doux, si riche.

C’est un univers tellement beau, tellement en adéquation avec la vie. C’est comme ça que ça devrait être, la vie ! Plein de gens diront que ça serait chiant… et c’est là que je suis à court de mots pour dire ce que je vois. Toute la bonté intrinsèque, la bonté des gens révélée que je vois.

C’est la même chose avec les livres. Je n’ose pas en parler parce que j’ai peur de la fadeur de mes mots. Ils ne sont pas assez puissants.

Pourtant, c’est quelque chose de fort qui vibre en moi ! J’ai beau vivre en 2015, avoir été élevée par des gens rationnels… je rêve de fées. Vraiment. J’ai juste envie très très fort que ça existe. Que la magie existe. Qu’un jour, proche, elle se révèle.

J’ai des rêves idiots, je sais. Mais c’est plus fort que moi.

Je pourrais regarder les Fées Disney pendant des jours en boucle sans m’en lasser.

Et j’ai trouvé des tests !

Alors oui les tests c’est quelque chose de superficiel et presque d’arbitraire… mais de temps en temps c’est rigolo.

Test 1 : Viviane.

Test 2 : Fée des forêts

Test 3 : Vidia (ah bon ?)

Test 4 : Ondine (aaaaah vraiment ?)

Test 5 : Blanche-Neige (ah ça on me l’a souvent dit, je ne sais pas comment je dois le prendre ; je tiens juste à dire que je ne fais JAMAIS le ménage niark niark niark je viens sous des montagnes de crasse !)

Dans un journal intime, il faut de tout : eh bien aujourd’hui c’était l’instant futile. À vous les studios.