Effeuille mes rêves

Je pourrais faire pire

Je n’ai cours que cet aprèm alors je suis restée dormir à la maison pour la nuit et suis repartie au studio ce matin.

Depuis, je ne tiens plus en place. Je me sens piégée. Ça me déconcentre et m’empêche de bosser, le cours difficile numéro un s’annonce tendu et alors après… brrr, j’préfère même pas y penser. Je suis NULLE de ne pas arriver à me maîtriser. Je ressemble à un loup en cage, j’veux pas écouter tous ceux qui me disent que c’est une bonne chose de voir du monde tout ça. Même si je sais qu’ils ont totalement raison.

J’veux un autre chemin.

Mais on veut tous ça. J’ai aucune légimité à l’avoir, moi plus que les autres.

J’écoute les chansons de "Grease" (j’ai vu le film hier) et plus particulièrement There are worse things I could do qui me touche particulièrement.
C’est pas bien ce que je fais de rechigner, de pas oser vivre pleinement ma vie, tout ça. Mais je pourrais faire pire.

Alors j’ai réécrit le début de la chanson. Elle me parlait tellement que j’ai eu envie de l’adapter à mon état d’esprit du moment.
Ça vaut vraiment rien du tout (et par moments ça veut même rien dire) mais ça fait du bien quand ça sort.

Ça pourrait être bien pire
D’autres personnes pourraient souffrir
Même si mon cœur hurle sa douleur
Et sa peur
Je sais bien que je n’fais que fuir
Mais ça pourrait être bien pire

Je pourrais sortir tous les soirs
Fumer, me trahir et boire
Blesser tous ceux autour de moi
Qui me croiraient satisfaite de ça
Dans des excès plein de violence
Je me fondrais dans l’ambiance

Je renierais celle que je suis
Impressionnerais tous mes amis
Je ferais ce que je n’ose pas faire
Et gâcherais ma vie entière
Pour des non-rêves d’influences

Vivement demain.

P.S : J’ai retrouvé mon journal manuscrit. Dans une poche bizarre de ma valise.

Re P.S : OH j’ai failli oublier !!
A partir de ce soir, je ne me plaindrai plus de ma solitude. J’ai maintenant bien compris que je la cherchais, et que je voulais même pas faire d’efforts pour en sortir. Alors je n’ai qu’à m’en prendre à moi-même et assumer.