Effeuille mes rêves

Jus d'orange

Ouh, ça fait du bien de se poser ! !

J’ai dû retourner au studio pour prendre quelques affaires vu que j’ai décidé de rester à la maison toute la semaine.

Je ne sèche pas, hein. C’est juste que j’ai pas beaucoup de cours et deux rendez-vous dans ma ville (celle où vivent mes parents) donc ça me reviendra moins cher en essence de simplement rester ici.

J’en ai profité pour passer à l’école pour filer un cours à une amie de l’an dernier. J’ai un peu papoté avec elle et une autre fille que j’aime bien, elles m’ont dit que j’avais l’air plus détendue et tout. Ça m’a fait plaisir. On me le dit souvent en ce moment.
Elles m’ont parlé de l’année prochaine. J’étais anxieuse parce que les autres m’ont dit que c’était hyper dur et tout… qu’il fallait bosser 24H/24 et qu’on y arrivait presque même pas en faisant ça… Elles, elles ont été sympa, elles ont été franches, rassurantes, et m’ont enlevé la pression.

Ensuite, je suis revenue dans ma ville pour faire des courses (après avoir mangé au Subway) et là grosse panique parce que je ne trouvais plus ma Carte Vitale.

Pas de carte, pas de médocs, je rappelle. Pas de médocs, pas de vie.

Je suis rentrée chez moi limite en pleurs mais finalement je l’ai retrouvée. Donc je suis retournée à la seule pharmacie ouverte entre midi et deux et tout s’est bien fini.

Là, c’est bon, je suis posée jusqu’à ce soir cours de chant. Mon frère voulait aller au cinéma mais… Je ne sais pas. Quand j’annule un cours, il reste payé. Donc ça m’ennuie de payer quand même en plus du film et tout pour aller voir un film qui ne me tente pas plus que ça.

Non, allez, on ira une prochaine fois. J’ai envie de passer du temps avec lui. J’ai capté hier soir que dans quelques mois il fera ses études ailleurs lui aussi. Et que quand je rentre à l’improviste la semaine, comme ça, il ne sera jamais là. Tout va changer.
Il est temps, je sais, mais quand même ça me fait quelque chose. Surtout que je pense pas qu’il voudra qu’on mange ensemble un soir ou qu’on s’appelle de temps en temps ou autre. On se verra vraiment que le week-end où chacun bossera dans sa chambre. Il va beaucoup me manquer.

Bon et sinon… mon oral.

J’ai eu TROP de la chance !  !

Je suis tombée sur un sujet hyper facile, un des plus faciles, vraiment.
J’ai dit quelques conneries, et le prof m’a reprise mais il était super sympa avec moi. Je tremblais comme une feuille. D’ailleurs, je me demande si c’est pas pour ça qu’il m’a donné un sujet facile ? Mais bref, l’essentiel c’est qu’il m’a dit à la fin que c’était bien. J’aurais sûrement pas une note grandiose mais j’ai appris juste avant de passer qu’il ne me fallait pas une note aussi haute que ce que je pensais, donc j’espère que ça ira.

J’ai fait un progrès social, sinon.
Après l’exam, j’ai croisé une fille de ma classe qui partait de la fac à pied. Je lui ai proposé de la déposer quelque part et elle a accepté. J’ai même pas stressé. J’me suis trouvée un peu quiche pendant qu’on discutait dans la voiture mais rien de scandaleux.

Il faut aussi que j’aille voir ma grand-mère dans les jours qui viennent. J’ai pas la force d’y aller aujourd’hui. Non, là il faut vraiment que je travaille au moins un peu !

Et que je n’oublie pas de me reposer avant d’attaquer LA pâtée d’exams en juin. On en a aussi avant, bien sûr (trois en une semaine à un moment...), mais les plus durs sont à la fin et il faut que je me débrouille pour pondre un planning qui prenne en compte tout ce beau monde sans me surcharger. Pas facile.