Effeuille mes rêves

La liste la liste

Que cherchent les gens au quotidien ?

Après quoi court-on ? Le bonheur ? L’amusement ? Qu’est-ce qui est distrayant dans la vie ? Pourquoi ?

Une liste. Il me faut une liste.

[EDIT] : Ça y est c’est sorti. J’ai dû m’arrêter dans la rue pendant que je marchais pour aller en cours (j’étais pas vraiment en avance pourtant). C’était nécessaire. J’en aurais fait une crise d’apoplexie sinon.

C’est non exhaustif, bien évidemment.

Ce sont des notions propres à chacun alors je vais y associer des mots qui évoquent les miennes… mais évidemment ce n’est pas aussi simple. Mais j’aimerai, je pense, rétrospectivement savoir pourquoi et sur quoi je focalisais mes obsessions.

  • Ressentir.

    Ok, ça ça m’obsède depuis que j’ai revu "Vice Versa". N’empêche que ça m’a aidé à trouver mon but dans la vie. Rien que ça, ouais ! Dès que j’ai du temps je m’attaque à tous les bouquins sur le fonctionnement de l’esprit (et le sens de la sens, version philo, tant que j’y suis). Et j’apprends à maîtriser le mien. L’avantage, c’est que ça va me demander… Pfffffffiou ! Pour toujours !

    Une chose que je ne comprends pas, cependant… Beaucoup de personnes, dans mon entourage, ont pour But : se marier et avoir des enfants. Mais… J’ai vraiment réfléchi là-dessus. Ce n’est pas un But ça. C’est un des rêves qu’on peut - avec raison - avoir envie de réaliser. Mais ce n’est pas quelque chose qui permette de savoir qui nous sommes vraiment. Quelque chose qui peu importe les circonstances externes ne regarde que nous.

    Ça me paraît trop gros, trop évident, pour être vrai. Si ça se trouve, en fait, je me prépare sans le savoir. J’essaie de réfléchir mais je me coupe de toute raison de base. Si ça se trouve. Oh bon sang, j’espère que non.

  • Créer.

    Qu’on aime dessiner, écrire, sculpter, faire du surf même etc etc etc on créé. Et c’est une sensation… Tellement…

    Moi, sans talent particulier, je me contente d’imaginer des trucs. Mais j’adore ça. J’adore ça. Je n’arrêterais pour rien au monde.

    J’suis bête quand même... "Mon but dans la vie c’est de comprendre et maîtriser mon esprit !". Pour qui tu t’prends quoi...

    Mais bon. Quitte à avoir commencé cet écrit...

  • S’adapter.

    Tout change tout le temps. Tout est transformation. Rien n’est figé. C’est comme ça. Alors c’est un truc qu’on est obligé de faire.

Les parents de Cathel sont horribles avec elle. Je culpabilise du coup de m’énerver contre elle ; même juste en secret. La pauvre…

Wow. J’ai associé aucun mot ! J’ai digressé. Là par exemple, je pense à la poupée Elsa que j’ai repéré au supermarché où je fais les courses. J’ai envie de jouer. Jouer avec des jouets, comme en enfance.
Ce DOSSIER sérieux… Aloha de temps en temps elle s’achète des Playmobils-surprise pas cher parce qu’elle meurt d’envie de faire mumuse comme si elle avait 8 ans. Si quelqu’un de ma connaissance me reconnaît ici…

Bon. Pour de vrai cette fois :

    1) Ressentir

Le bon et le pas bon. Les émotions qui sont toujours là, quoi qu’il se passe/fasse. Fleuve. (Courant). Joie-Surprise-Dégoût-Colère-Tristesse (j’aime les mettre en scène dans ma tête). Être réel. Le réel est le contraire du virtuel, pourtant le virtuel existe bel-et-bien. Lire toujours plus. Histoires. Méditation. Sensations corporelles. Émotions - toujours - incontrôlées. Être heureux un jour où tout fiche le camp et être triste un autre où tout se présente bien. Pas de logique.

Pas de logique.

    2) Créer

Avoir des idées. Tout le temps. Même si d’autres avant nous les ont déjà eues : ce qui compte c’est de créer soi-même l’idée.

    3) S’adapter

J’l’ai bien expliqué là. Et puis je suis à court d’inspiration. J’ai gribouillé tout ça sur un papier qui traînait il y a environ quatre heures alors je ne sais déjà plus ce que j’ai voulu dire…

Poisson.