Effeuille mes rêves

Le mythe qui s'effondre

Oh mon Dieu, j’ai envie de gerber.

J’ai appris des trucs sur Jareth… Je peux pas détailler ici parce que ça donnerait trop d’indices sur la formation que je suis.

Mais ce type est monstrueux.

Surtout dans son attitude envers les filles. Ce n’est même plus de la misogynie à ce niveau. C’est… ahurissant. On est dans une autre catégorie de mépris et de sexisme. Un univers à part. Même au Moyen-Âge, y’avait des points sur lesquels ils étaient plus modernes que lui (et pourtant c’est l’une des périodes de l’Histoire que j’aime le moins).

J’ai regardé sur Wikipédia et il y a deux sens au terme de misogynie selon Christian Godin pour citer les sources :

1. "Point de vue de celui qui se refuse à admettre l’égalité entre les hommes et les femmes".

Donc ça c’est clair que ça lui correspond ; mais c’est pas le principal, y’a encore plus glauque...

2. "Détestation des femmes qui va de l’aversion pour leur corps au mépris pour leur comportement et leur personnalité".

Il dénigre les femmes qu’il rencontre/côtoie. Sur leur physique. Et méchamment, hein, on n’est pas dans les vannes de collégiens prépubères. Il dit des choses hideuses. Des choses qui devraient être considérées comme criminelles par les Droits de l’Homme.
Il profite d’elles, quand il peut. Utilise son futur métier pour ça, en plus.
Il les traite comme des objets. Les considère comme inférieures.
Il leur parle mal, devant ou dans leur dos.

Si j’avais le MOINDRE doute sur lui, bah maintenant c’est terminé ! !

Je me bénis d’avoir été aussi cruche pendant toutes ces années. Incapable de supporter son regard. Je me suis protégée d’un grand danger, sans le savoir.

Ah mais je le jure, je me sens tout simplement… dégoûtée. Il me dégoûte. Je parlais de blaireaux dans ce journal, ponctuellement, ben lui il est ENCORE PIRE que ça. Encore pire. Bon sang ce que j’ai honte. Et ce que j’ai envie de vomir !

C’est vital : cette année je vais l’éviter mais comme je n’ai jamais évité personne de toute ma vie. Qu’est-ce que j’ai été bête. Je le sentais que ce n’était pas quelqu’un de fondamentalement bon, mais enfin à ce point…
Même le diable doit être plus sympa. J’exagère rien, j’ai lu des livres où il était vachement humain.

Même Gollum - pour reprendre la conversation avec blue-bird - doit être plus sympa ! Brrrrrrr.

Non mais j’me sens horriblement mal maintenant. J’ai été tellement stupide. Les abominations qu’il a dû penser/dire sur moi quand moi je lui faisais juste un sourire timide qui disait télépathiquement qu’il me plaisait beaucoup.

Je suis trop bête.

Il vaut mieux que je tire un trait sur les hommes en général, en fait. Tous ne sont PAS comme ça (heureusement !) et j’en ai parfaitement conscience. Mais je ne veux pas prendre de risque.

Je préfère rester seule toute ma vie que de croiser le moindre blaireau comme ce monstre de Jareth.

En plus, vu mes antécédents, je suis plus susceptible de tomber sur un démon de ce genre que sur un type bien.
C’est mathématico-karmique. Si ça se trouve, il n’y a que 3% de la population masculine mondiale qui est comme ça (je suis prête à le croire) mais je vais attirer irrésistiblement ces 3%-là.

Et qu’on ne vienne pas me parler de loi de l’attraction ou de pensée positive. Surtout pas. Je veux bien reconnaître qu’il serait plus sage d’adopter une attitude de "bah tu apprendras à connaître les gens et tu t’en rendras bien compte si t’as affaire à un connard".
Mais c’est juste au-dessus de mes forces. Je suis trop faible pour ça. Je ne le supporterais pas. La dépression, d’accord, la solitude, d’accord, l’incompétence, la sensation d’être une sous-m.rde, OK. Mais pas ça. Je refuse de me confronter à ça. Je mourrai seule et tant pis.

Je ne plaisante pas. Je vais peut-être mettre cet écrit en brouillon tous les mois cette année comme ça je devrais le relire tous les mois et je n’oublierai rien.
Il faut que j’évite Jareth. Alias LaPesteLeCholéra2.0. À vie. Enfin, pendant un an du moins. Je l’ai fait pendant six ans donc ça devrait être faisable hein. Je ne vois pas pourquoi cette année aurait quoi que ce soit de différent par rapport aux autres ET C’EST DÉJÀ UN SOULAGEMENT.

Beurk beurk beurk beurk. Un monstre.