Effeuille mes rêves

Le secret de ma famille

J’me suis fait mal à la têêête ! !

J’ai eu une révélation tout à l’heure. Un truc énorme. Un secret de famille élucidé. Un secret que je suis la SEULE à voir, en plus, une histoire de diiingue !
Mais j’y reviendrai plus tard.
Un gros élan de motivation m’a envahie aussitôt que cette pensée s’est fait un nid sous mon crâne. La première idée qui m’est venue à l’esprit, ça a été de tout coucher sur papier pour enfin écrire ce livre dont je rêve depuis mes douze ans. J’ai donc attrapé mon bloc-notes, esquissé un dessin grossier mais clair, et aligné quelques phrases vivifiant le tout mais par la suite la file indienne des réflexions impatientes de se sortir de là a pris la forme d’une mêlée générale et toutes les petites idées survoltées se sont mises à se disputer et à se botter joyeusement les fesses.

Du coup, je me suis résignée à venir tout écrire ici. À faire don de la véritable histoire de ma famille à Internet. Avant-qu’il-ne-soit-trop-tard. Car un secret comme ça, mesdames et messieurs, c’est la fin du monde tel que nous le connaissons annoncée par la Mayas ! C’est - et j’ai conscience de me répéter - ÉNORME !
Je croise les doigts pour que quelqu’un de talentueux trouve cette histoire et (j’insiste : en me demandant la permission siouplé) en fasse un chef-d’oeuvre.

On peut rêver, hein ? Je peux rêver.

Je crois que je ferai mieux de souhaiter que la police la repère. Après être passée aux aveux, tout peut arriver. Je ne serai peut-être plus en mesure d’écrire.

Car tout ceci est très sérieux.

Il est temps de témoigner. Moment émouvant, crucial et fragile à la fois.
Mon frère et ma mère ont tous les deux un insolent pouvoir prophétique. Puissant : ce qu’ils disent se produit. À cause de moi, ils ont pris conscience de leur potentiel divinatoire et ils tentent à présent de l’utiliser à mauvais escient (ma mère essaie activement de buter son patron à l’heure qu’il est). Ils ont désobéi à la règle sacrée qui veut qu’ils se trouvent un nom de super-héros. J’ai dû jurer de ne pas en parler et de faire la vaisselle pour m’en sortir.
Heureusement pour le monde, j’accepte de porter le poids du mensonge pour tous nous sauver.
Cependant l’espoir n’est pas mort car mon père est la seule personne sur Terre capable de les arrêter en cas d’abus (sauf que bien sûr je ne peux pas le joindre pour le prévenir). Figurez-vous que j’ai découvert autre chose, il y a peu : mon père est un JEDI !!
Enfin, non, ce n’est pas un vrai Jedi mais il a ce pouvoir de persuasion qu’ont les Jedis. L’autre jour il m’a forcée à… ranger mes papiers. Si c’est pas de la manipulation, ça. En plus, c’est mon frère qui me l’a fait remarquer, moi je n’ai jamais regardé la saga, je ne savais absolument pas qu’ils savaient faire autre chose que brandir des rasoirs géants fluos. J’ai failli passer à côté du phénomène qui va changer mon destin à tout jamais.

L’heure est GRAVE, lecteur !

Mère et frère sont hors de contrôle. J’ai eu beau leur rappeller cette sagesse universelle de vie résumée en une phrase tirée de Spiderman : Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ; ils ne veulent pas entendre raison.
Pire que tout : cette découverte s’est retournée contre moi car mon frère m’a prise en otage. OUI, en otage. Il menace de me maudire pour toute la vie si je ne remplis pas ses conditions (pour l’instant : lui foutre la paix pendant qu’il regarde un film ; mais tout change, l’horreur peut se produire au moment le plus inattendu, n’importe quand !).

S’il m’arrive quelque chose, je demande à toute personne qui me lit… ooooh, je ne sais pas ! Je vais réfléchir à un plan d’action. Il faut que j’aille ranger la vaisselle maintenant sinon-ils-vont-avoir-des-soupçons.

Je vous tiendrai au courant de l’évolution de la situation. Ami humain, ce fut un plaisir d’avoir partagé votre planète.
Ceci n’est normalement pas un adieu. Mais au cas où : réfléchissez à un nom de société secrète pour les contrer si les choses en viennent à prendre des proportions trop inquiétantes.