Effeuille mes rêves

Le serment

Je fais mais n’iiiiiiiimporte quoi !

J’arrive pas à suivre mon planning, ça me saoûle.

Pourtant il est super bon ! J’avais réussi à faire quelque chose de très correct, dont j’étais fière, pour le peu que je me concentrais en m’y mettant. Sauf que j’ai l’impression qu’il y a une toupie folle à la place de mon cerveau : dès que je m’assois à mon bureau, ça tourne, ça tourne, ça tourne, et ça fait des pirouettes mais ça ne se focalise sur rien. (Et ça me donne le tournis.)
Rien à part l’agaçant et éternel : "Bon sang, mais j’en ai marre !".

Je ne me le pardonnerais pas si j’avais des rattrapages.

Alors que j’avais les moyens de m’en sortir tranquillement… Même en si peu de temps. Il suffirait que je me concentre.

J’ai retrouvé le moral, finalement, mais ça ne règle pas les problèmes sous-jacents. Je n’ai cependant pas le temps de les régler vraiment, tout ce que je demande, c’est de réussir ces putains de derniers examens !

Si seulement j’avais de meilleures capacités… Je sais qu’il ne faut pas se gâcher l’existence avec des "et si..." mais… *soupir*.

Et y’a encore ce fichu déménagement. J’ai l’impression que ça ne s’arrêtera jamais. Mais bon, à la limite, quand j’en serai là, le plus dur sera loin derrière.

J’ai accumulé du retard… et au lieu de le rattraper, j’en accumule tous les jours plus. Ça m’inquiète beaucoup.

Je m’accroche à ma bonne étoile, à défaut de me reposer sur mes neurones. Espérons qu’un miracle m’attende d’ici une semaine.

Oh, j’ai encore envie d’écrire ! Mais je n’ai plus de place dans mon crâne pour parler d’autres choses que de ces exams - et même moi ça me gonfle.

Je suis trop dans le caca. Et j’en ai marre. Et je répète ces phrases au moins dix fois par jour. Mais voilà. C’est ça ma vie en ce moment…

Par compensation, cet été sera génial ! J’en fais une promesse. Interdit de me laisser aller à la déprime. Interdit. Ça en vaudra la peine. Et l’année prochaine, je serai meilleure, bien meilleure. J’aurais de réelles capacités, plus de facilités. J’en fais le serment.