Effeuille mes rêves

Le voile

Je suis pleine pleine pleine de doutes.
Je sais qu’il faut que je me batte contre eux ! Que je lutte avec toute l’énergie mobilisable. Parce que je sais que si je ne le fais pas, je vais retomber très bas et me faire super mal. C’est déjà arrivé à tant de reprises ! Mais ils sont tellement forts, ces foutus doutes, je ne sais toujours pas comment les chasser concrètement… Ils m’impressionnent tant. Ils ont leur propre force, ce qui me terrifie et paralyse chaque fibre de mon corps ainsi que chaque pan de mon esprit.
Ils s’immiscent dans mes rêves. Je fais des rêves gênants… je n’ai pas fait un rêve normal depuis de nombreuses semaines. Ça prouve que quelque chose reste encore à régler. Mais quoi ?

Je n’arrive pas à réviser. J’en suis à gémir de douleur devant mes cahiers. Ça recommence comme avant, rien n’a changé de ce côté-là. Je continue sûrement à me mettre trop la pression, mais j’ai très peur. Peur peur peur, je dégouline de peur. Peur de m’être plantée de voie ; peur de ne pas parvenir à le reconnaître et de m’embourber dans une situation destructrice. Peur de ne pas être une fille bien. Peur de saoûler les gens : cette peur-là était atténuée pendant quelques temps mais depuis une poignée de jours elle est revenue en puissance ; et aujourd’hui, elle me submerge.

Je suis en totale panique. Je sens mes yeux rouler dans leurs orbites sous le coup de l’affolement.
J’exagère rien du tout. Alerte maximum.

Respire, Aloha, respire. Faut que j’arrêter de PENSER. Y’a forcément un moyen d’avoir une vision plus objective de la réalité... ? Parce que là, je me retape le vieux schéma ravageur "j’ai-un-voile-gris-aliénant-devant-les-yeux-et-ça-me-fait-penser-n’importe-comment". Et j’ai vu où ça m’avait mené !
Comment j’fais pour l’enlever ?? ? L’arracher une bonne fois pour toutes ?