Effeuille mes rêves

Lettre à moi-même

Chère Aloha.

Je t’écris depuis le 29 octobre 2015, 08h45.

Cette idée m’est venue quand j’ai eu la curiosité de regarder les livres que je lisais à cette même époque un an en arrière. Sur Livraddict. Les "bonds" dans le temps me fascinent en ce moment. J’écris pas mal là-dessus - en format papier. Ou du moins, je consacre pas mal de mes réflexions à cela.

Bref.

Je vais te décrire un peu où j’en suis aujourd’hui. Parce que je viens de me rendre compte qu’en un an, BEAUCOUP de choses peuvent changer !
On se dit toujours que "dans un an", c’est loin. Trop loin. On n’a aucun pouvoir dessus. Mais ça finit malgré tout par arriver. Inéluctablement. Alors au nom de cette connexion intergénérationnelle que j’essaie de créer, je t’envoie cet écrit du passé.

Où en es-tu aujourd’hui au niveau personnel ?

Tu n’as pas cours ce matin alors tu t’es levée "tôt". Parce que tu ne supportes plus de perdre ton temps. Malgré ton amour inconditionnel pour le fait de dormir.
Il y a un problème avec tes rêves en ce moment. Tu rêves de futilités, mais de futilités qui te "traumatisent". Et tu n’arrives pas à sortir de cette spirale vicieuse. Cette nuit par exemple tu as rêvé que tu devais aller au mariage de Sonny. Bien que sincèrement ravie pour elle, comme toujours, tu pleurais toutes les larmes de ton corps dès que tu parvenais à t’isoler. Tu étais tout bonnement terrifiée à l’idée de te rendre à la cérémonie. Malgré ton amour sincère pour Sonny et ta joie face à ce bonheur qu’elle mérite amplement.

Tu avais des pouvoirs magiques, comme dans 90% de ton temps onirique. Et tu galérais à te faire apparaître une robe qui te plaise et qui convienne à la situation.
Tout en ayant conscience de détester porter une robe. Il fallait le faire parce que l’occasion te forçait. Et tu n’arrivais pas à être toi en te forçant ainsi. Il y a sûrement une explication intelligente quant à la signification de cette scène, mais en ce moment tu te dis plutôt "et m.rde : pourquoi est-ce que je n’arrête plus de faire des pseudos cauchemars au lieu de rêves merveilleux ?!".

Ah oui et rien à voir mais le chat de ta belle-mère faisait lui-même des cauchemars. Et quand il se réveillait, il se mettait à courir partout. Pour évacuer.

J’imagine qu’il y a un message là encore.

Donc. Pour ne pas perdre ton temps à entretenir tes cauchemars, tu te lèves tôt.

Ton programme aujourd’hui est de déjeuner, faire du vélo elliptique, bouquiner (parce qu’en ce moment tu serais prête à te calfeutrer chez toi pour ne faire que ça, et tant pis pour le monde extérieur). Ensuite, il faudra aller en cours puis en immersion professionnelle. Jusqu’à 20h15.

Récapitulatif de la situation actuelle :

Les gens te saoulent. Enfin, certains de tes collègues. Tu ne les comprends juste pas. Et pourtant t’as fait ton maximum pour ce faire, tu y as consacré des années dans certains cas… Mais tu te confrontes à une impasse.

Alors tu as décidé, hier étant le pompom, de ne plus prendre la vie en général avec autant de sérieux. Et également de ne plus te soucier de ce que disent les autres.

Ce n’est évidemment pas la première fois que tu penses à ça. Mais là, tu as eu tout le loisir de faire tes expériences pour voir par toi-même si les gens y mettent de la bonne volonté ou non. La réponse est : pas tous. Malgré tous les efforts que tu fourniras, quelqu’un qui ne veut pas changer ne changera pas.

Donc ce n’est pas ton problème. Tu n’as aucun rôle à jouer là-dedans. Et il est vrai que la perfection est inutile. Ce genre de personne parle et parlera sur toi quoi que tu fasses. Alors autant être juste au clair avec toi-même, ça sera déjà bien.

Aussi : arrête de vouloir prendre autant de recul. Tu es actrice de la vie. Pas scénariste. Une actrice qui a du pouvoir sur sa propre vie, mais pas sur le spectacle universel.

C’est là que cette "lettre" prend son sens.

Normalement, d’ici un an, tout aura changé pour toi.

Mais alors pour le coup : vraiment TOUT. Situation professionnelle (parce que je ne serai plus étudiante !), éventuelles fréquentations, rythme de vie, rythme de lecture (je prie tous les jours pour qu’il soit suffisamment conséquent), préoccupations quotidiennes, objectifs de vie…

Ça me fait un peu tourner la tête. Tout… tout ton univers va évoluer.

J’ai hâte. Le pessimisme ambiant qui m’étreint actuellement s’imprègne bien trop dans chaque petit détail de la vie. Et ce n’est pas la vie que je veux.
Alors je me bats. Mais on ne peut pas se battre éternellement, il vient un temps où les choses doivent évoluer. Un minimum. Et pas forcément dans le sens que l’on souhaite. Certes. Mais ça évolue.

J’ai donc énormément d’espoirs pour toi.

Mais j’ai conscience que, selon comment la situation a évolué, mes espoirs tu t’en fiches un peu. À juste raison. Alors je t’envoie simplement ce petit morceau de mes pensées.
Pas de valeur particulière. Je crains même de t’avoir saoulée à mort. Mais j’avais envie de créer ce pont. Entre l’étudiante à la fois blasée et enthousiaste que je suis, et la *** ? que je serai.

Voici une liste de choses qui me paraissent improbables aujourd’hui mais que j’espère que tu as vécu :

  • J’ai rencontré et ai eu une discussion intelligente avec un(e) grand(e) de ce monde. Un roi, une chanteuse célèbre, un humoriste. Etc etc. Pourquoi ? Comme ça. Sans aucune raison. La rationalité n’est pas vraiment dans mes priorités actuelles, alors un peu de rêve.

  • J’ai un projet professionnel, au moins à court terme, plus ou moins bien cadré. Réfléchi.

  • J’ai gardé le contact avec mon frère. Pas juste par sms j’espère…

  • En décembre, il se passe un évènement mondial dont l’Histoire se souviendra comme étant "le Miracle de Noël".

  • Tu as rencontré plusieurs personnes, très sympas, avec qui tu gardes un contact sincère.

  • Il y a un animal dans ton entourage (un félin de préférence, un hibou ou un perroquet dans le meilleur des cas) avec qui tu t’entends tellement bien qu’il/elle t’initie aux secrets de la maîtrise du sixième sens.

  • Maman a trouvé le job parfait pour elle depuis un moment déjà !

  • Du temps du lycée, tu ne gardes que Vanina et Charlize comme bonnes amies. Si possible, tu as des nouvelles précises de Millie et Natea… et tu ne souffres plus en pensant à elles (et ne fais plus de cauchemars les concernant).

Je te mets le classement des titres musicaux du Top d’en ce moment. Note que je n’en connais que très peu. Donc zéro jugement.

Marvin Gaye. Charlie Puth feat Meghan Trainor

Summer 2015. L.E.J

El Perdón. Nicky Jam feat Enrique Iglesias

Locked Away. R. City feat Adam Levine

Le Prince Aladin. Black M feat Kev Adams

Sugar. Robin Schulz feat Francesco Yates

How Deep Is Your Love. Calvin Harris & Disciples

Perfect. One Direction

Don’t Worry. Madcon feat Ray Dalton

What Do You Mean ? Justin Bieber

Brisé. Maître Gims

La C’est Die. Ridsa

Open Season (Une Autre Saison). Josef Salvat

Hotline Bling. Drake

Sapés Comme Jamais. Maître Gims

Can’t Feel My Face. The Weeknd

Runnin' (Lose It All). Naughty Boy feat Beyoncé

Rosa. Gradur

Reality. Lost Frequencies feat Janieck Devy

Stole The Show. Kygo Feat Parson James

Me Quemo. Kendji Girac

Renegades. X Ambassadors

Castle In The Snow. The Avener

Paradis Perdus. Christine and the Queens

Good For You. Selena Gomez

Millionnaire. Soprano

All In You. Synapson feat Anna Kova

Goodbye. Feder feat Lyse

Cheerleader. OMI

Watch Me. Silentó

Photograph. Ed Sheeran

Ain’t Nobody (Loves Me Better). Felix Jaehn feat Jasmine Thompson

Le Chrome Et Le Coton. Jérôme Echenoz

The Hills. The Weeknd

Lean On. Major Lazer & DJ Snake feat MØ

Le Chant Des Sirènes. Fréro Delavega

Laissez passer. Maître Gims

Love D’Un Voyou. Fababy feat Aya Nakamura

Señorita. Amine

Guru. Adam Vadel

Ah et au fait. Pour te situer évènementalement parlant, je vais voir Mirys dans deux jours. Ça fait genre je fais quelque chose de social de ma vie, de temps en temps, mais on sait toi et moi… bref, pas la peine de l’écrire. On le sait.

Je te souhaite le meilleur développement du monde, AlohaDuFutur-Quandonditfuturon(=toietmoi)pensetoujoursauxvoituresvolantes.

De la part de : Aloha-Toi-D’ilyaunan.