Effeuille mes rêves

Luther Nicole Mandela, Seigneur des mousquetaires

J’ai eu une période questionnaire ; je m’en suis souvenu aujourd’hui quand j’ai fait le tri dans mes affaires virtuelles.

Je referai le questionnaire de Proust, ça peut être drôle de le faire chaque année. Pas tout de suite parce que du coup j’ai revu les questions et j’y ai pré-réfléchi. Hé oui.

Dans l’un de mes favoris était caché le test des 16 personnalités. C’est donc celui-là que j’ai fait.
L’ennui, c’est que je ne suis pas sûre que ce soit l’officiel - y a-t-il seulement un officiel ? Je n’en sais strictement rien. J’ai passé ma journée à trier, ranger, hiérarchiser des tas de trucs alors… Pas la foi de faire une recherche de plus.

Je croupirai donc dans mon ignorance.

Le résultat a été INFJ-T. Type "avocat". Je ne me suis pas reconnue à 100% cependant. Carrément par moments, mais pas toujours.

    • Esprit : 100% introverti (ça oui !).

    • Énergie : 80% intuitif.

    • Nature : 90% nature.

    • Tactique : 74% jugement (?).

    • Identité : 75% prudent.

Le type de personnalité INFJ est très rare et constitue moins de un pourcent de la population, mais cela ne les empêche pas de laisser leur empreinte sur le monde. En tant que Diplomates (NF), ils ont un sens inné de l’idéalisme et de la morale mais ce qui les différencie des autres, c’est qu’il s’y rajoute un trait de Jugement (J). Les INFJ ne sont pas des rêveurs inactifs, mais des gens capables de prendre des mesures concrètes pour réaliser leurs buts et laisser un impact durablement positif.

    Les INFJ ont tendance à considérer qu’aider les autres est le but de leur vie mais, bien que l’on puisse trouver les gens qui ont ce type de personnalité en train de mettre en marche des opérations de sauvetage et de faire du travail bénévole, leur vraie passion est d’aller au cœur du problème pour que les gens n’aient pas besoin d’être sauvés du tout.

Les INFJ partagent en effet une combinaison de traits fort unique : bien qu’ils s ‘expriment d’une voix calme et posée, ils ont des opinions très affirmées et se battront sans relâche pour défendre une idée en laquelle ils croient. Ils sont fermes et ont un fort caractère, mais il est rare qu’ils utilisent cette énergie à des fins personnelles. Les INFJ agissent avec créativité, imagination, conviction et sensibilité non pas pour prendre l’avantage mais pour instaurer l’équilibre. L’égalitarisme et le karma sont des idées très séduisantes pour les INFJ et ils ont tendance à croire que rien ne peut aussi bien aider le monde que l’usage de l’amour et de la compassion pour adoucir le cœur des tyrans.

Les INFJ ont des facilités pour entrer en contact avec les autres et ont du talent pour produire une langue chaleureuse et sensible, et pour parler en termes humains plutôt qu’en termes purement logiques et factuels. Il est logique que leurs amis et leurs collègues en viennent à les considérer comme des types calmes et Extrovertis, mais ils feraient tous bien de se souvenir que les INFJ ont besoin de passer du temps seuls pour décompresser et récupérer, et ils feraient bien de ne pas trop s’alarmer quand ils se mettent soudainement en retrait. Les INFJ se soucient beaucoup des sentiments des autres et ils s’attendent à ce qu’on leur retourne la faveur. Parfois, cela signifie qu’il faut les laisser respirer pendant quelques jours, car ils en ont besoin.

Cependant, il est vraiment extrêmement important que les INFJ se souviennent de prendre soin d’eux-mêmes. La passion de leurs convictions est tout à fait capable de leur faire dépasser leur point de rupture et, si leur zèle échappe à leur contrôle, ils peuvent se retrouver épuisés, en mauvaise santé et stressés. Cela devient particulièrement visible quand les INFJ se retrouvent confrontés à des conflits et à des critiques : leur sensibilité les force à faire tout ce qu’ils peuvent pour fuir ces attaques en apparence personnelles, mais quand les circonstances sont inévitables, ils peuvent se défendre de façons extrêmement irrationnelles et improductives.

Pour les INFJ, le monde est un lieu qui regorge d’injustice mais sans que ce soit inévitable. Aucun type de personnalité n’est aussi bien adapté que les INFJ pour créer un mouvement destiné à redresser un tort, quelle qu’en soit l’étendue. Les INFJ doivent seulement se souvenir que, même s’ils sont occupés à prendre soin du monde, ils ont également besoin de prendre soin d’eux-mêmes.

Dans les personnalités célèbres, ils citent quand même Martin Luther King, Nelson Mandela, Mère Thérésa… et Galadriel du Seigneur des Anneaux… Ah et Aramis des "Trois Mousquetaires". Et Nicole Kidman aussi.

À ce stade, je ne me reconnais même PLUS DU TOUT.

Il faut que je teste une autre source.

Ah, tiens, même résultat !

Avec des pourcentages plus nuancés toutefois.

J’adore ce genre de tests. Pendant les révisions, notamment, je finissais souvent sur Buzzfeed à en faire quelques-uns pour décompresser. C’est étonnant à quel point ça marchait bien ; ça vidait parfaitement la tête. Ha ! Je n’en aurai plus besoin maintenant ! Fini à vie les révisions !
Bon je suis sur mon journal intime, je ne peux pas mentir. Bien sûr que je vais continuer. Au début, j’avais un peu honte… Genre au tout début, vraiment, quand j’ai commencé à traîner sur Internet (minimum période collège quoi). Je les prenais au premier millième de degrés auparavant, c’est sûrement pour ça. Je voulais "trouver" ma personnalité. Je croyais que ça se trouvait comme ça. PAs comme ça dans une série de tests, bien sûr, mais à l’extérieur. Eeeh non.

C’est cette année seulement, par Pinterest, que j’ai découvert qu’en fait ça m’apaisait. Apaiser, c’est peut-être un peu fort. Ça m’amuse follement.
Je pourrais en mettre quelques-uns ici, ça serait intéressant de les refaire bien plus tard pour voir si la "personnalité" peut changer diamétralement ou pas (même si évidemment ce n’est pas du tout une méthode scientifique… non, c’est juste un prétexte parce que c’est mon plaisir coupable).