Effeuille mes rêves

Mes droits

Ok, Aloha. Arrête de pleurer intérieurement.

T’as le droit de ressentir ce que tu ressens. De ne pas être parfaite. De te défouler sur ton journal sans être jugée, encore moins par toi-même.
T’as le droit d’aimer ta vie même si tu te sens vraiment très mal par moments.
T’as LE DROIT de te sentir mal. Même si t’es pas à la rue, tout ça.

T’as le droit de ne pas te tuer avec tes études. Tu l’as déjà fait, en plus, et t’as bien vu que c’était horrible et intenable. Pas humain. Tu ne peux pas vivre comme ça, alors ne culpabilise pas.

T’as le droit d’avoir tous ces défauts ridicules et méprisables. Ça ne fait pas de toi quelqu’un de dégoûtant.

Tu fais de ton mieux, alors t’as le droit de continuer à te planter. Même si tu ne fais que ça. C’est pas grave.

C’est pas grave de vouloir te couper de tout, de vouloir d’autosaboter. C’est pas cool, on est d’accord, mais c’est comme ça alors voilà quoi accepte les choses comme elles sont.
La vie ne te doit rien du tout. Si elle ne change rien, et si tu n’arrives de toi-même à rien changer, ben fais avec.

Pas grave d’être coincée dans une enveloppe charnelle et mentale qui ne te convient pas.

C’est pas agréable à vivre, mais à la limite on ne va pas te lyncher pour ça.

Pas grave d’échouer encore et encore et encore à aller mieux.
Chiant mais pas grave. Ta famille t’aime quand même. Même si elle mérite mille fois mieux que toi.

J’écoute la musique de James Bond pour me donner un peu de courage. La nouvelle chanson d’Adele et la célèbre bande originale.
Ça me détend.
Et j’vais fermer tous ces sites de développement perso parce qu’ils me font grave culpabiliser.