Effeuille mes rêves

Mes voisins qui s'aiment

Cette journée a été aussi pourrie que ce que j’avais pensé.

Ça aurait pu être pire, oui, ça peut toujours l’être. Mais bon ça pourrait aller mieux hein je dis pas que la vie c’est des pluies de paillettes et des petits soleils de bonheur rieurs qui font des farandoles d’amour mais c’est pas non plus obligé d’être… eh bien, "ça".

J’ai réussi à trouver un point positif cependant ! Je prenais ma douche et je me suis dit "Tiens, j’ai évoqué la Saint-Valentin l’autre jour sur JI… mais au final c’est dans deux jours et au final cette année j’en aurai pratiquement pas entendu parlé ! C’est cool !".

Enfin c’est pas le truc le plus dingue qui aurait pu se passer aujourd’hui hein mais dès le lever j’ai revu mes ambitions quotidiennes à la baisse.

Bref. J’allume la télé. Et je tombe sur un teasing d’émission sur le business de la Saint-Valentin ! Okkkkkk ! Mais j’ai éclaté de rire, en fait, ça m’a donné une idée.

Si jamais j’arrive à trouver où habitent mon couple de voisins qui arrête pas de se hurler dessus, j’achète une rose, je mets tous ses pétales dans une enveloppe et je lâche l’enveloppe chez eux.

Et dedans je rajoute un mot qui dit : "Aimons-nous vivants. N’attendons pas que la mort nous trouve du talent."

Le mieux serait de trouver un moyen pour qu’ils entendent la chanson au même moment, et qu’il y ait j’sais pas un clown flippant qui sorte d’une petite boîte en forme de cœur ; enfin l’image m’a fait rire.

Bon je déménage et change définitivement d’école d’ici deux ou trois semaines alors c’est pas le défi du siècle !