Effeuille mes rêves

Urgence

Bon sang ! Je me suis retrouvée à traîner dans mon propre forum - histoire de voir un peu si j’avais un peu évolué en plus d’un an - et j’ai relu quelques messages qu’on m’a laissés depuis mon inscription ici…
Tout d’abord, je suis émue car je me rends compte qu’ils sont tous adorables et emprunts d’une gentillesse que je ne pense toujours pas mériter !

Mais je m’interroge : ai-je progressé, finalement ?

J’ai beau lire ces mots et en avoir le coeur en fleur, j’ai beau être touchée de ces attentions, je n’arrive pas à...
Je n’arrive toujours pas à m’aimer, voilà-c’est-dit. Et ça m’énerve ! J’ai envie de me taper, de me secouer, de hurler. "Puuuurée, mais Aloha, la solution à toutes tes triturations mentales elle est là, elle est simple, elle est facile : ARRÊTE et a-i-m-e-t-o-i-i-i !" ; mais rien ne se passe là-dedans. Je ne réagis toujours pas.

Cette frustration est d’une ampleur… !! ! J’ai du mal à la retranscrire. Au fond, je tique toujours pour les mêmes choses. Au fond, peu de moi a changé. Au fond, le risque que je redevienne une fois que j’aurai repris les cours la loque que j’ai été l’an passé est ÉNORME.
Je ne suis toujours qu’une gamine attardée. C’est flippant. Il y a un moment dans l’histoire de ma vie où j’ai complètement oublié de grandir, moi qui me croyais un minimum maline pourtant ! Tout ce temps perdu ! Tout ce gaspillage !

Que faire ? Que faire ? Comment grandir en moins d’un mois ?

Je me sens stupide, mais d’une force... ! Je replonge dans mes vieux travers. J’admire des gens que je n’égalerai jamais et je rêve de choses qu’il est impossible de voir se produire.
C’est très grave dans mon cas. Je replonge, JE LE SENS ! ! Je suis terrorisée. Ma pauvre mère… si elle s’aperçoit de ça…

Bon, pas de panique. Déjà, en ce qui concerne mes proches, je vais leur cacher cette découverte. Cela m’est redevenu faisable, c’est déjà ça !
Mais comment changer, comment changer, comment changer ? L’autohynose a-t-elle le pouvoir de me libérer, sur ce coup-là ? J’attends tellement de ces techniques… il y a forcément un moment où elles vont me lâcher ; c’est viscéral, je le SAIS.
Tout m’explose toujours à la figure quand j’ai l’impression que je vais m’en tirer. Loi de Murphy, je suppose.

Oh non non non non non. Ça recommence. C’est en pensant de cette manière que je me suis bousillée la dernière fois !
Il faut que je trouve un moyen de détruire cette absence d’assurance. Que je compense avec autre chose s’il le faut, mais il est aujourd’hui DANGEUREUX pour moi de rester dans cet état ! !

Une solution, une solution, vite, je t’en prie Aloha trouve une solution pour nous sauver !! !