Effeuille mes rêves

Mouvement de retour

Je viens de remarquer que je me tiens bien occupée, tout compte fait.
Je ne m’ennuie pas du tout. J’ai tous les jours des trucs à faire, et même si certains sont devenus routiniers (les cours de chant et de guitare, par exemple, sont chaque semaine à la même horaire) ils ne me lassent pas le moins du monde. Ça me fait vraiment plaisir de pouvoir écrire cela. Le mouvement revient, en fait, le fameux mouvement que j’avais perdu et dont l’absence m’avait faite sombrer dans les méandres les plus torturés de la dépression.
Je vais réellement mieux, donc !

Bien sûr, et j’ai envie de mettre une majuscule là-dessus (mais quelle fofolle !), avec le Mouvement sont revenues les Pensées en Accéléré. C’est-à-dire que mes pensées partent en vrille et vivent un peu leur vie sans se préoccuper de Bibi ; alors quand ce sont des pensées neutres ou positives, tout va bien, mais quand ce sont des pensées négatives… C’est déjà beaucoup plus difficile à gérer.
Mais je garde l’espoir, pour le moment. C’est bien ce qui se passe là. C’est la vie qui reprend ses droits.

Je me suis levée très mal-à-l’aise à cause du cauchemar que j’ai fait, très dépitée à cause de ma maladresse et de la constatation de mes non-progrès en guitare, et puis finalement tout s’efface comme les noirs nuages menaçants d’une tempête avortée par le vent.
Ça va être une bonne journée.