Effeuille mes rêves

Nerveuse

J’ai un exam dans quelques heures qu’il faut absolument que je révise encore, mais d’abord je dois écrire un peu…

J’ai fait un rêve… ah une saleté de truc qui m’a bien déstabilisée !

Je déteste quand mon inconscient fait ça. Un véritable imbécile, sérieux. Il a toujours pas compris qu’on est censé travailler ensemble et que ce genre de message onirique ça me pète le moral, me frustre, et me rend folle au matin.
J’ai caché mes cartes de tarot parce que l’abus de tirage me faisait du mal, mais malheureusement j’ai encore d’autres outils et je ne résiste pas à la tentation. Du coup, je me suis bourré le crâne de "présages" et bien entendu il sont quasiment tous négatifs… non pas qu’ils aient une quelconque valeur. Mais ils me pèsent sur la conscience longtemps après.

    Faut vraiment que j’arrête ces conneries définitivement.

Déjà, à la base, j’appréhendais la nuit parce que je suis revenue au studio pour dormir sur place… Et mon voisin… C’est vraiment un crétin ce mec. Je lui ai laissé le bénéfice du doute mais là c’est plus possible. C’est le genre qui en a rien à foutre du reste du monde. Il a passé sa SOIRÉE à gueuler.
Remarque - et c’est là où je maintiens que c’est un crétin - il gueule aussi beaucoup sans raison tous les soirs. Au début je me disais que c’était moi qui exagérais, mais ensuite j’ai commencé à compter les soirs où je l’entendais… et bah c’était tout le temps quoi. Donc là avec la France qui jouait… Je connaissais le score sans même allumer ma télé.

Et je dis que c’est un crétin parce que j’ai remarqué que j’entendais pareil qu’il gueule devant son match, ou que ce soit "en quotidienne" tous les soirs.
Et ça veut pas forcément dire qu’il s’engueule avec sa copine, non, c’est juste qu’au lieu de discuter normalement il a besoin de crier tout le temps. Il crie quand il est content, il crie quand il râle (et il râle beaucoup), il crie parce que je sais pas il a vu une ombre bizarre, il crie pour le plaisir… C’est pas comme si on vivait dans une résidence, hein, mon grand. Et sa copine elle est du même moule. Hier on aurait pu croire qu’au moins elle ferait autre chose et on entendrait pas son rire super crispant… eeeeh beh non. Elle ricanait à 200 décibels à chaque fois qu’il gueulait.

Je me fous de leur vie, c’est bien qu’ils soient heureux et tout - et visiblement ils sont très bien assortis. Mais bon sang ils sont pas seuls quoi…
Je suis sûre qu’une bonne partie de mon cauchemar leur est due ! Ah ouais ça y est ça balance hahaha alors je lance les hostilités mais voilà c’est dit ! (La fille qui pète un câble, humm bref).

J’ai voulu leur laisser un mot (et franchement pour que moi j’ouvre ma bouche et je dise au voisinage qu’il y a un souci, c’est que vraiment c’est énorme) mais je ne sais pas où ils habitent...
Comme je l’ai dit, c’est une résidence. Donc y’a énormément de petits studios collés. Et je les entends comme s’ils étaient chez moi, donc je n’arrive pas à localiser la source.

BREF. Pour en revenir à mon cauchemar, donc… C’était pas vraiment un cauchemar, c’était juste la visualisation version "c’est pas comme ça que je veux que ça se passe" du rêve dont j’ai parlé hier.
Dans les faits, ça n’a pas l’air catastrophique mais pour moi c’est vraiment terrible. Toutes ces années à attendre, à bien faire les choses, tout ça pour ça ? Non.

J’ai toujours la trouille que mes rêves soient prémonitoires. J’en ai fait UN dans ma vie (très flou en plus) et ça y est je me prends pour Isaac Mendez (qui ne rêvait pas ses prémonitions et en plus qui LUI savait dessiner, mais bref, on se comprend) (celui ou celle qui connaît cette référence… j’le/la kifferai à vie !).
J’en ai fait un autre hier qui cette fois je suis sûre ne se réalisera pas. Pas possible. Donc ça devrait me rassurer pour celui de cette nuit, hein ? Ben non.

C’est à cause de cette phrase débile. "Dans la vie, les choses ne se passent jamais comme on veut". Elle m’obsède. Je sais qu’elle est vraie. Ça m’éneeeeeeerve qu’elle soit vraie, c’est nul franchement !  !  ! La plupart du temps pour garder un effet de surprise, d’accord, mais pas pour tout...
Du coup, le fait d’avoir imaginé et désiré et voulu aussi fort mon rêve… ben c’est ça qui va le détruire. À quoi ça sert d’avoir la capacité de visualiser et de souhaiter des choses aussi intensément si c’est pour au final les gâcher ?

(Tiens, c’est marrant, c’était ça le sujet de mon bac en philo ! Vu qu’en ce moment c’est la période - bonne chance à tous d’ailleurs - je suis allé voir les annales des sujets que j’avais eu à l’époque.
C’est fou, j’en ai reconnu aucun. L’anglais pourtant je pensais que ça m’aurait marqué ! J’avais un peu galéré il me semble… Mais j’me souvenais de rien, mais genre j’me souvenais pas des sujets ni des programmes ! Qu’eeeeeeest ce que c’est que ces délires de gabbo, métagabbro (c’est le pokémon évolutif ? oui pardon je sors...), les suites, les fonctions… yiiiiiiiiiiiiiihah, comment j’ai pu savoir ce que ça voulait dire ? ! J’ai l’impression que ça fait trente ans !).

(Pour ma défense, j’étais exceptionnellement nulle en maths. Et j’ai fait une terminale S. J’ai même pas eu 7 au bac de maths hahaaaaaa j’ai un problème avec les chiffres, ils me rendent nerveuse).