Effeuille mes rêves

Nocturne

C’est super important pour moi les rêves (sous-entendu qu’on fait la nuit). D’ailleurs, c’est en pensant à eux que j’ai nommé mon journal ainsi.

Je voulais en écrire la plupart ici, à la base, et faire un parallèle avec ce qu’il se passait ensuite dans ma vie. En ce temps-là, j’ai eu une période où j’enchaînais les rêves merveilleux, ceux qui ne veulent rien dire en particulier mais où il ne se passe que des trucs géniaux et auxquels on pense encore longtemps après. Je les ai gardés pour moi et n’ai rien écrit.

Et puis la roue a tourné. Et je suis passée à la période où je ne me souviens de rien. Période toujours d’actualité.

Les rares fois où je m’en suis rappelée, c’étaient des rêves pas agréables du tout. Alors j’ai laissé passer la chose en me disant que mon inconscient devait sûrement me protéger. M’empêcher de me souvenir si c’était trop pénible. Mais là, ça fait quelque fois que je me souviens très très brièvement et ça ne m’a pas l’air si mal sur le coup… sauf que le souvenir éclate ensuite comme une bulle, une micro-seconde plus tard. Et tout m’échappe.

Je vais recherches des méthodes pour se souvenir de ses rêves. J’ai vraiment envie de travailler avec. J’essaierai de venir les retranscrire ici ensuite.

J’ai déjà tenté des trucs auparavant, mais alors que je sentais que ce que j’avais fait marchait et que j’étais prête à me souvenir… Je n’arrivais pas à m’endormir. Frustrant.

J’espère que cette fois ça va aller. Je me sens… pas bien sans ces souvenirs. J’ai l’impression que ma tête est une passoire. Qu’il manque un truc.

Mon frère rentre ce soir ! Trop contente !

Ah et hier, le jus de fruits que j’ai voulu boire… Y’avait du moisi dedans. Beurk. "Euh… Pourquoi tu nous racontes ça Aloha ? C’est dégueu !". Ouais je sais, c’est… beuh ! J’pouvais pas garder ça pour moi, pardon XD