Effeuille mes rêves

Nouvelle résolution en place

Encore une fois, je crois que mon corps n’a pas compris la notion de "dormir la nuit ça sert à se reposer histoire d’être d’attaque le lendemain quand on a une grosse journée qui nous attend".

Je suis réveillée depuis 3h du matin, peut-être même un peu avant. Et vu que je me suis couchée tôt, je me suis pas endormie avant 11h. Ça fait 4h de sommeil maximum - avec de la chance.

Bon, si j’ai du bol, j’ai bien géré cette histoire de cycle. De toute façon, en général, je ne fatigue pas la première journée qui vient après une "insomnie" mais les deux ou trois jours qui suivent.

Ça m’embête quand même parce que j’ai vraiment besoin de toute mon énergie.

Parce que - tada ! - je me suis remise au sport, ça y est !

Je me lève une heure plus tôt tous les matins pour faire 40 minutes de vélo elliptique (le temps d’un épisode ; en ce moment c’est Lost).
Le soir, je ne peux pas parce que je bosse. Donc y’a que cette possibilité. Me lever à 6h. Tous les jours.

Euh… Y’a un bruit hyper bizarre DANS mon studio à chaque fois que j’écris. (Non, c’est pas le clavier de l’ordi, merci). Ça vient de derrière. Et je flippe pas à cause de l’épisode de Lost, y’a VRAIMENT un bruit !!!
On dirait que ça vient de dedans ma poubelle. J’essaie de passer en revue tout ce que j’ai jeté hier (y a-t-il quelque chose susceptible d’avoir muté pendant la nuit ?) mais je ne vois pas ce que ça peut être.

Bon au pire si je n’écris rien pendant deux semaines, c’est qu’un ours polaire m’aura boulottée et je compte sur vous pour donner l’alerte. À qui je ne sais pas vu que je suis en danger de mort et que je ne peux pas penser à tout.

Pour en revenir au vélo elliptique, j’espère que ça va marcher. Je ne demande pas à avoir un corps de mannequin, le temps m’a appris à assumer quelques rondeurs, mais vraiment à ne plus me sentir comme une grosse baleine échouée qui doit en permanence rouler pour se déplacer plus que marcher.

Mais il m’a l’air très fragile, cet appareil. Ou alors il n’aime pas les baleines. J’espère qu’il tiendra…

La journée promet d’être excellente. Je me suis fait un planning de travail pour la semaine et il a l’air faisable. Je suis contente.

EDIT : Je reprends le clavier deux minutes pour une petite réflexion.
En fait, je crois que je suis tellement habituée à ce schéma : "j’espère quelque chose et puis je suis déçue" ; que mon corps et mon esprit sont programmés d’avance pour encaisser le choc. Le choc de foirer au final.
Mais cette fois, vraiment, j’espère que ça sera différent. Je ne sais pas au nom de quoi ça le serait - j’ai déjà été beaucoup plus motivée pour quelque chose mais ça ne m’a pas empêchée d’abandonner - mais de tout mon cœur je veux que ça paye et je ferai mon maximum. Espérons que cette fois, il sera suffisant.