Effeuille mes rêves

Nuit de folie (pour de bon)

Ouaiiis ! Joyeux anniversaire JI !
Beaucoup de changements, c’est… surprenant ! Mais agréable.

Je n’arrive pas pour le moment à poster dans les forums ! Alors en attendant, je te remercie, Jenny, de ta venue (je répondrai bien sûr plus en détail quand j’arriverai à poster !) et B. : bonne chance avec Charming !!
T’es quelqu’un de bien, il va t’adorer, t’en fais pas ! =D

J’ai la tête en vrac à cause de la nuit de dingue que j’ai passé. Je me remets doucement de mon état maladif d’hier. Je me demande en fait si ce n’est pas une conséquence du changement de traitement préconisé par le nouveau psychiatre (j’en pouvais plus du type qui me souriait alors que je lui parlais de mes idées les plus noires) : Valdoxan et Risperdal + Lexomil avec modération, c’est-à-dire que quand je pète un plomb ; j’ai des trafics de tension bizarroïdes, toujours de la nausée, de la fatigue, des migraines, de l’anxiété, de l’agitation et de la nervosité… et même un ou deux boutons sur les bras dont je me méfie !
Mon père a eu la bonne idée de me dire de regarder la notice, et tous ces effets sont classés dans la catégorie "effets secondaires fréquents". Bon. Je vais galérer pour reprendre la voiture, demain, surtout avec ces vertiges de fous qui me touuuurnent la tête dans tous les sens !! !

Question rêves, mon journal recommence à porter dignement son titre.
Autrement dit : je recommence à rêver de manière régulière, comme avant.

Je me suis endormie/réveillée en tout six ou sept fois, avec un gros blanc où je n’ai fait que me retourner dans mon lit (aussi farouchement qu’une crêpe égratinée) et qui s’est soldé par un pétage de plomb avec prise donc d’un quart de Lexomil.
J’aime de moins en moins l’idée de dépendre de médicaments. Au début, ça me donnait un support sur lequel m’appuyer, ça me rassurait ; maintenant, avec ma tête qui fait des 360° toutes les deux secondes, ça me réjouit beaucoup moins.

J’ai un premier rêve complètement décousu que je vais raconter dans l’écrit suivant et qui s’est déroulé en quatre parties, avant 3h du matin.