Effeuille mes rêves

Pas envie d'y aller

Je suis toute ronchon ce matin.

J’avais mis mon réveil à 6h mais ce crétin d’inconscient m’a réveillée à 5h… et bien sûr, pas moyen de se rendormir.

Alors je me suis levée prête à affronter la journée, mais bon, pour une fois ça va je vais être fatiguée pour l’examen (pas trop j’espère) mais ça devrait passer, en revanche je ne tiendrai pas tous les jours comme ça.

Je pense surtout à l’examen final de la semaine prochaine. Pourvu que je le réussisse ! ! Vraiment !

Je crains ma réaction face aux gens. J’ai jamais été odieuse ni rien même quand j’étais stressée, mais quand je souris moins que d’habitude, ou que je ne mets pas deux tonnes de smileys dans mes sms pour les rassurer, je sais pas pourquoi, ils ont tendance à le prendre pour eux… C’est assez énervant. Alors que ce sont les mêmes qui me disent : "Il faut penser à toi, Aloha, t’es trop gentille", tout ça. Bah oui mais en même temps quand je ne me comporte pas comme un Bisounours pendant quelques minutes parce que figurez-vous que moi aussi je suis à cran même si je ne vous en parle pas, vous râlez…

Enfin bref. Les gens, pendant deux semaines, j’y fais plus attention. J’ai droit de me ménager un peu.

(Je dis ça mais bien entendu, j’vais pas changer...)

Il fait une chaleur à la limite du supportable dans mon studio.

Chez mes parents, j’ai le ventilo donc je peux gérer. Mais ici… Béatement, je pensais que puisqu’il faisait plus froid en hiver, il ferait une température agréable en été. J’ai sous-estimé la puissance estivale de ma région.

J’ai pas envie d’y aller. Je sais rien. Je sais que je chouine toujours avant les examens, mais celui-là est particulier, je n’arrive vraiment à rien retenir à cette matière qui est super dure. J’ai fait plus d’impasses que d’habitude. J’ai toujours la poisse avec les impasses, de toute façon.

Et je suis si fatiguée… Mon inconscient est vraiment un connard.

Je vais prendre tous mes compléments/cachets/vitamines, mais je sais que ça ne va pas faire de miracles.

Surtout qu’en sortant de l’exam, en fin de matinée, il va falloir revenir et recommencer à réviser des examens potentiellement foutus d’avance puisque je n’ai pas eu assez de temps pour les apprendre…

Je pars assez défaitiste, j’avoue. Non mais allez j’ai l’espoir d’y arriver encore ! Mais je suis vraiment épuisée… Des examens, je l’ai assez souvent répété, j’en ai eu des comme ça toutes l’année… De vrai examens que si tu valides pas ben c’est la même conséquence qu’en fin d’année. J’en peux plus.

P.S : Ah et j’ai oublié d’en parler mais ça n’est pas une surprise : cette nuit, rêve chiant.
Comme d’hab', pas chiant dans le rêve en lui-même (un poisson que j’avais adopté et qui vasavoirpourquoi était très important s’était fait mordre par une crevette parce que j’avais pas tilté qu’une crevette c’est MÉGA dangereux et que je les avais laissés ensemble dans le même bocal) mais dans les sensations qu’il me laisse après (trouille qu’il soit mort, et pas mal de culpabilité en l’occurrence, avec en bonus un certain malaise que je retrouve presque à chaque fois maintenant).
J’ai horreur de ça.
Mon inconscient est un double connard.