Effeuille mes rêves

Point nocturne

Bon j’ai pas eu exactement ce que j’attendais, mais c’est pas mal ! C’est pas mal.

De mon rêve d’hier, déjà, je ne me souviens que d’une seule scène. Je l’ai écrite dans mon forum : Tout se passait au Texas, ambiance cowboys et machins.
Moi et ma famille on était là-bas grâce à une fusée qui permet de remonter dans le temps. La fusée avait atterri dans une ferme et je revois encore la fermière qui me disait "Oooooooh, il est sympa votre réfrigérateur !". (Je m’autoparaphrase, c’tte classe).

De mon premier rêve de cette nuit, je ne me souviens pareil que d’une scène.
Des gens me poursuivaient. Je me réfugiais dans les égouts. C’était un réseau complexe où moi et mon groupe (ma tribu si on veut) on vivait en cachette précisément pour échapper à ces gens-là. On avait super bien aménagé l’espace, je parle d’égouts mais tout était très propre et sympa à vivre dans le genre coupé de tout.
Bref et donc pendant que je cours chercher le chef, je croise les gens de ma communauté et il s’agit pour la plupart des personnes de mon ancienne classe. Mais cette fois je ne me sens pas en complexe d’infériorité par rapport à eux, on est super potes et tout se passe très bien.
Re bref. Je me précipite vers le chef et vu qu’il est aussi mon compagnon je me jette dans ses bras et lui raconte tout ; et il me promet de me protéger (c’est-y pas mignon tout plein !).

Bon ok. J’avoue. Le gars en question c’était un artiste que j’aime bien. Mais j’ai honte. Alors je dirai pas qui c’est.

Bon et attends y’a le second rêve après !

Lui par contre il était moisi. Et je m’en souviens très bien. Tout se passait dans le même paysage : y’avait deux plateaux en hauteur et une cuvette/vallée au milieu qui les reliait.
On pouvait aller de l’un à l’autre à pied mais c’était galère donc moi je pouvais voler.
J’avais un chat avec moi. On vivait essentiellement sur le plateau Nord, celui où y’avait le plus de verdure. Mais mon chat avait un super copain chien sur le plateau Sud donc on faisait régulièrement l’aller-retour.
Je sentais que mon chat voulait qu’on vive tous ensemble sur le plateau Sud, mais moi je préférais vraiment le Nord. Donc je le lui ai dit. Il était triste, mais il hochait la tête pour montrer qu’il était d’accord (pour me faire plaisir seulement).

Sauf que j’ai senti qu’un truc allait pas. Déjà, j’ai réfléchi et je me suis dit que Nord ou Sud franchement c’était pas important, et puis il avait un copain là-bas c’était pas rien quand même ! Donc c’était plus à moi de faire plaisir à mon chat, et je voulais vraiment le faire. Alors je lui ai dit que finalement on allait aller au Sud.
Mais lui il croyait que je me forçais alors il refusait. Et plus il refusait, plus je sentais un danger approcher. Un danger pour mon chat.

Au bout d’un moment, un gros chien blanc très moche est apparu et s’est mis à courir vers nous. Il voulait manger mon chat. Alors vu que celui-ci voulait toujours rester au Nord pour moi, je l’ai pris dans mes bras et on s’est envolé vers le Sud.

Sauf que le méchant chien blanc nous poursuivait ! Et nous rattrapait, et moi je faiblissais, je n’arrivais plus à rester en l’air…

Et je me suis réveillée. Super angoissée.

Pauvre chat.

J’aime pas les chiens, en plus. Je ne les déteste pas non plus, ça dépend du chien que j’ai en face de moi en fait. Mais 99% du temps ils me mettent extrêmement mal à l’aise.
J’me sens hyper mal de pas avoir pu mettre mon chat à l’abri. Et de pas avoir accepté tout de suite d’aller au Sud. C’est typique de moi ça en plus, d’abord je dis non par confort et après je réfléchis et change d’avis. Ça m’énerve.

Bon, ce sont pas les rêves de l’année non plus… Mais j’aime bien recommencer à me souvenir. Surtout que j’en ai eu deux de sympas contre un angoissant, ça vaut le coup ! Même si je me suis réveillée super tôt après le deuxième et que j’ai pas réussi à me rendormir.